A Sète, Gilles Peterson monte le son

Le 29 juin 2017 par
A Sète, Gilles Peterson monte le son
Quantic au Théâtre de la Mer le 09 juillet 2016 | Pierre Nocca

Le Worldwide Festival retourne dans l'île singulière pour une semaine de live et de clubing entre ciel et mer.

Si l’aventure du Worldwide Festival a commencé sur une plage, c’est bien l’écrin magnifique du théâtre de la Mer sétois qui lui a offert ses lettres de noblesse. Le DJ anglais Gilles Peterson a posé ses platines à Sète il y a plus de 10 ans maintenant, alors qu’il recherchait une terre estivale pour offrir une dimension live à son émission de radio Worldwide. Tombé amoureux de la cité de George Brassens, le parrain de l’acid-jazz a depuis l’ambition de faire chaque année de cette réunion de diggers anglais l’un des moments les plus pointus de l’été musical.
 
Après avoir acté l'an dernier sa mutation vers une formule resserrée (abandonnant au passage la grande scène du Phare Saint Christ), le Worldwide Festival poursuit en 2017 sa quête d'un événement à taille humaine, avec près de 45.000 festivaliers attendus sur une semaine - dont une majorité de Britanniques. Un rendez-vous qui vise à associer les live instrumentaux les plus traditionnels aux dernières pointures du dancefloor mondial et qui reste une équation hasardeuse pour qui ne s'appelle pas Gilles Peterson : le patron du label Brownswood, après avoir arpenté les scènes du monde entier, cherche en effet à faire de son festival le creuset de rencontres entre ces deux mondes, « un endroit où les musiciens et les DJs seraient heureux ».

A lire aussi : Gilles Peterson « Sun Ra était le premier punk »
 
Côté programmation, le nouveau jazz soutenu par Brownswood est à l’honneur avec l’énergique saxophoniste anglais Shabaka Hutching (Sons Of Kemet) et sa nouvelle formation The Ancestors. Révélés en France lors des dernières Trans Musicales, les Sud-africains de Bantu Continua Uhuru Consciousness aka BCUC et leur trans afro-psyché sont attendus de pied ferme au Théâtre de la Mer jeudi soir pour ce qui sera probablement l’un des grands moments du festival (avec le concert de The Cinematic Orchestra). Avant que l'excellent rappeur de Los Angeles Jonwayne ne prenne le micro le lendemain, un autre Californien, le neo-hippie Devendra Banhart offrira une touche de folk bienvenue en milieu de semaine. Et malgré la présence de The Black Madonna aux platines, manque encore à l'appel dans ce line-up de choix un ou deux grands noms de la jeune garde électronique la plus actuelle, une spécialité du festival il y a encore quelques années qui avait su programmer avant les autres les SBTRKT ou autres Julio Bashmore.

Le Worldwide Festival est aussi (surtout ?) une affaire de famille qui ouvre régulièrement sa programmation à des artistes très proches de Gilles Peterson. Cette année encore, on retrouvera sur scène Mala, figure du dubstep anglais, Daymé Arocena et son jazz afro-cubain ou encore les habitués et talentueux producteurs Floating Point, IG Culture ou Motor City Drum Ensemble. Le tout hosté par les compagnons de route DJ Lefto et le Français Simbad, immuables tauliers de ce grand rendez-vous estival.

Gilles Peterson's Worldwide Festival
Du 03 au 09 juillet 2017 à Sète
Plage & Théâtre de la Mer

Commentaires