Sharon Jones, reine du funk, est morte

Le 19 novembre 2016 par
Sharon Jones, reine du funk, est morte
Sharon Jones & The Dap-Kings à Hambourg en 2014 |Ullstein Bild / Getty

La chanteuse des Dap-Kings a succombé vendredi 18 novembre à un cancer du pancréas à l'âge de 60 ans.

C'est une voix forte, puissante, et plus que jamais vivante qui s'est éteinte cette nuit. La chanteuse américaine Sharon Jones, leadeuse du groupe de funk The Dap-Kings a succombé vendredi 18 novembre au cancer du pancréas qu'elle combattait depuis de nombreuses années. Son site internet et sa page Facebook ont confirmé la triste nouvelle dans la nuit :

 

"Nous sommes profondément attristés d'annoncer que Sharon Jones est décédée  aujourd'hui après une bataille héroïque contre le cancer du pancréas. Elle était entourée de ses proches, y compris les Dap-Kings."

Sharon Jones and The Dap-Kings nous renvoyaient aux grandes années de l'Appolo Theatre, de la Motown. Hermétique à toute mode, la diva soul née à Alberta (ville de James Brown) a été surveillante pénitentiaire et agent de sécurité pour un convoyeur de fonds avant de commencer sa carrière en 1996. En 2002 elle connaît son premier succès avec Dap Dippin with Sharon Jones and The Dap-Kings déjà accompagné du meilleur en matière de soul The Dap-Kings qu'on entendra sur six titres de l'album Back to Black de la chanteuse Amy Winehouse.

Après l'album I learned the hard way en 2010 et les 12 titres live de Soul Time ! en 2011, l'égérie du label de Brooklyn Daptone Records sort Give The People What They Want back puis It's a Holiday Soul Party en décembre 2015.  Accompagnée de ses fidèles The Dap-Kings, Sharon Jones a également enregistré pour le documentaire Miss Sharon Jones!  réalisé par Barbara Kopple le bouleversant I’m Still Here publié en juillet dernier et qui prend tout son sens aujourd'hui :

Commentaires