« Slavery In America », une anthologie des musiques issues de l’esclavage aux Amériques

Le 13 novembre 2014 par
« Slavery In America », une anthologie des musiques issues de l’esclavage aux Amériques
© DR

Les éditions Frémeaux & Associés compilent 60 ans de témoignages sonores sur la condition d'esclave, l'émancipation des afro-américains et les mouvements d’indépendances des anciennes colonies européennes. Plus d'un demi-siècle de déclinaisons musicales autour d'un même thème : Freedom !

Avec un coffret de 3 CD publié au mois d’octobre, le label Frémeaux & Associés et Bruno Blum (directeur artistique du projet) proposent de faire un tour d’horizon de l’héritage musical issue de plusieurs siècles d’esclavage sur le continent américain. La compilation Slavery In America mélange plusieurs genres musicaux (chants de travailleurs, folk, negro-spiritual, blues, jazz, musique caribéenne,…) pour dresser le portrait des racines de la culture populaire américaine, indissociables de la condition des esclaves et de leurs descendants.

 

A travers une approche pédagogique visant à valoriser un contenu restauré et documenté, les éditions Frémeaux & associés ont pour vocation de faire revivre un patrimoine sonore oublié. C’est dans une démarche philanthropique de sauvegarde du patrimoine culturel que Patrick Frémeaux et Claude Colombini ont fondé leur label indépendant en 1991. Depuis ils ont édité un nombre considérable de références, musicales évidemment (gospel, blues, traditionnel, etc…) mais également des entretiens de grands esprits, des discours philosophiques, des bruitages, etc… Chaque parution chez Frémeaux se lit autant qu’elle s’écoute, les compilations étant habituellement accompagnées d’un livret richement documenté.

 

Des chants d’invitation à la danse enregistrés au Congo en 1933 par Maboudana & Badolo aux chants d’un groupe de prisonniers cadencés par le rythme des pioches dans le vieux sud, du calypso jamaïcain pré-indépendance de Clancy Eccles au jazz des artistes américains les plus engagés dans les mouvements pour les droits civiques, Slavery In America propose d’entendre 72 morceaux, enregistrés entre 1914 et 1972, affirmant les liens entre les origines africaines et les différents héritages musicaux du Brésil, des îles caribéennes et des Etats-Unis.

 

Parmi les titres proposés sur cette compilation, on retrouve par exemple Driva Man extrait de l’album-manifeste We Insist ! du quintet de Max Roach avec la voix de la chanteuse Abbey Lincoln. Ce titre évoque les surveillants blancs aux temps de l’esclavage qui abusaient de leur pouvoir sur les femmes noires incapables de leur résister et de se défendre. L’album We Insist ! de Max Roach, paru en 1960 et sous-titré Freedom Now Suite, est une célébration de l’émancipation des afro-américains au 20ème siècle.

 

Slavery In America est la bande-son d’un événement social et culturel majeur au 20ème siècle. L’histoire d’un combat pour la liberté, pour l’égalité et pour les droits fondamentaux de toute une communauté, dont les répercussions dépassent largement les frontières du continent américain.

Slavery In America pochette album

© Frémeaux & Associés

Site Frémeaux & Associés

Commentaires