The James Hunter Six revient avec "Whatever It Takes"

Le 01 décembre 2017 par
The James Hunter Six revient avec "Whatever It Takes"
© James Hunter © Daptone Records

Le crooner anglais signe un deuxième album sur le label Daptone et délivre "I Don't Wanna Be Without", véritable bijou de soul romantique old-school.

Précurseur de la vague néo soul anglaise et compagnon de route d'Aretha Franklin, Van Morrison, Etta James ou Willie Nelson, l'ancien ouvrier natif de Colchester cultive, depuis son premier album "…Believe What I Say", son inextinguible passion pour le rhythm'n blues et la soul des 50's et 60's. Avec sa voix éraillée bouleversante, le chanteur torturé met un point d’honneur à transmettre de profonds testaments poétiques en revisitant ce son vintage repéré il y a quatre ans par la mythique House of Soul de Brooklyn. Comme pour Hold On!, son précédent album, le crooneur s'est exilé en Californie dans les studios Penrose à Riverside, l’annexe californienne de Daptone, pour enregistrer les dix titres originaux de Whatever It Takes, son septième album en 30 ans de carrière. Un nouvel opus de The James Hunter Six, attendu le 2 février, qui s'annonce torride à l'écoute du premier titre "I Don't Wanna Be Without" alliant subtilement la fragilité émotionnelle du soulman et une production analogique digne de l'âge d'or du genre.     

The James Hunter Six est en concert le 8 mars à La Boule Noire.

Commentaires