Une anthologie du groupe The Isley Brothers

Le 15 octobre 2015 par
Une anthologie du groupe The Isley Brothers
Anthologie "The Isley Brothers: The RCA Victor and T-Neck Album Masters (1959-1983)"

A l'occasion de la sortie du coffret "The RCA Victor and T-Neck Album Masters (1959-1983)", FIP revient sur le parcours de l’un des groupes les plus influents de la scène musicale populaire US.

En 2015, Kendrick Lamar a remporté deux Grammy Awards pour le titre "I", construit autour du groove de "That Lady", tiré de l’album des Isley Brothers "3+3" paru en 1973. Legacy a sorti fin août un coffret monumental de 23 disques des Isley Brothers, permettant de découvrir l'oeuvre du groupe à travers leur évolution, depuis leurs débuts en tant que formation de doo-wop-gospel dans les années 1950, en passant par leur époque soul/funk, R&B, disco, rock ou pop.
"The RCA Victor and T-Neck Album Masters (1959-1983)" couvre un quart de siècle de la carrière de ce groupe familial qui n'a cessé d’absorber la musique et la culture qui l'entourait pour sans cesse créer des sons contemporains et devenir l'un des plus groupes les plus populaires de la musique US. 21 albums des Isley Brothers publiés sur les deux labels RCA Victor et T-Neck et 84 titres rares et inédits dont l'introuvable "Wild In Woodstock: The Isley Brothers Live At Bearsville Sound Studio 1980" :

Originaires et élevés dans la banlieue de Cincinnati, Ohio, les Isley Brothers, O’Kelly Isley, Jr., Rudolph Isley, Ronald Isley et leur quatrième frère, Vernon Isley (décédé quelques années après la première formation du groupe), commencent à se produire comme un groupe vocal de gospel dès 1954. Installé à New York, le trio vocal connait son premier succès avec "Shout" en 1959 qui marque les esprits avec sa structure qui mélange gospel, doo wop et rock blanc. En 1962 le groupe de rhythm & blues sort le single "Twist & Shout" écrit en 1961 par Phil Medley et Bert Berns et repris en 1963 par les Beatles. 

Dans les années 1960, tandis que les Isley Brothers vont de label en label (tels que Atlantic, United Artists et Motown), ils fondent en 1964 leur propre label T-Neck et s’adjoignent pendant une courte période les services d’un jeune guitariste surdoué Jimmy James, le futur Jimi Hendrix. Ils lui achètent une Fender Stratocaster blanche, l’installent dans la maison des Isley et enregistrent avec lui plusieurs titres dont le proto-funk "Testify". Leur collaboration s'achèvera en août 65 avec le titre "Move Over And Let Me Dance". En 1966, ils enregistrent chez Motown le hit "This Old Heart of Mine" avant de quitter le label en 1968 et revenir à New York pour entamer leur grande période soul funk.

The Isley Brothers

The Isley Brothers

En 1969, le groupe revient sur sa propre propre compagnie, T-Neck, distribuée par Buddah Records. Ils contrôlent chaque maillon de la chaîne; enregistrement, production de leurs propres chansons, distribution. Sur l’album "Givin’ It Back" (1971) les Isley reprennent des compositions signées Bob Dylan ("Lay Lady Lay"), Neil Young ("Ohio"), James Taylor ("Fire And Rain"), Jimi Hendrix ("Machine Gun") ou "Spill the Wine" d'Eric Burdon and War.  Le groupe se transforme avec l'arrivée des jeunes frères Isley, Ernie à la guitare (influencé par Hendrix) et Marvin à la basse ainsi que leur beau-frère Chris Jasper au synthé.

Les albums funk des Isley Brothers

Les album funk des Isley Brothers

Avec Ernie, Chris et Marvin qui montrent la voie sur le plan créatif, le groupe repousse les barrières de la musique soul, et apporte une attitude funk décontractée et toute en retenue sur la scène pop, ce qui leur permet de remporter trois disques d’or et sept albums de platine ou multi-platine, parmi lesquels "3 + 3" (1973), "Live It Up" (1974) "The Heat Is On" (1975) où le groupe délivre un funk puissant et des commentaires sociaux sur les problèmes rencontrés par les Afro-Américains ("Fight The Power" extrait de ce dernier album est récupéré par les Black Panthers) . "The Heat Is On" est n°1 aux USA ainsi que le classique de 1983 "Between The Sheets". Dans le monde du R&B (classement Billboard), seuls Parliament-Funkadelic et Earth, Wind & Fire (longtemps leurs grands rivaux) ont obtenu des succès pouvant rivaliser avec ceux des Isley Brothers.

L'album "Harvest Of The World" en 1976 annonce leur période disco et des productions très inégales mais le groupe continue de signer des hits comme "The Pride", "Take Me To The Next Phase" ou "Don't Say Goodnight". En 1984 les jeunes Isley font scission et forment leur propre groupe Isley Jasper Isle, trio qui publiera deux albums mais ne connaîtra qu'un tube "Caravan of Love". The Isley Brothers continuent mais Ron Isley se retrouve seul après le décès d'O'Kelly en 1986 et le retrait spirituel de Rudolph. En 1990, Ernie et Marvin sont de retour, le groupe est rebaptisé The Isley Brothers featuring Ronald Isley pour une nouvelle série de tubes; "Down Low (Nobody Has To Know)" avec R. Kelly ou "Floatin' On Your Love" avec Angela Wimbush (remixé par Puff Daddy pour Lil Kim).

Dans les années 1990, l’influence dominante des Isley Brothers sur la musique et la culture hip-hop est omniprésente. "Footsteps In The Dark" extrait de l’album "Go For Your Guns" (1977) a été samplé par Ice Cube en 1991 sur " It Was A Good Day" (puis par J Dilla en 2006) tandis que le "Big Poppa" de The Notorious BIG utilise "Between The Sheets" en 1983 suivi par Jay Z en 2007 sur "Ignorant Shit". En 1989, Public Enemy s'inspire, entre autres samples, du titre et des chorus de "Fight the Power" des Isley Brothers pour son titre du même nom composé pour le film "Do The Right Thing" de Spike Lee. De 2000 à 2003 le groupe sortira quatre albums dont "Contagious" et Ronald Isley sort "Here I Am" avec Burt Bacharach avant d'être invité par les stars du hip-hop sur "Baby Makin' Music" en 2006.

Tout en étant sans aucun doute le groupe vocal le plus audacieux de l’histoire de la pop américaine, les Isley Brothers ont su ajouter du rock, du funk, du R&B, de la soul et un zeste de ballades à leur registre d’origine (le gospel et le doo wop). Une aventure exceptionnelle, une oeuvre colossale et intemporelle à découvrir dans ce coffret "The RCA Victor and T-Neck Album Masters (1959-1983)".

The Isley Brothers coffret 585

Commentaires