Ensemble Contraste "Besame Mucho"

- Aparte Music
Album classique du mois
Besame Mucho

De Carlos Gardel à Astor Piazzolla en passant par Cole Porter et Kurt Weill, l’Ensemble Contraste et l’OPRL abolissent les frontières musicales dans ces tangos symphoniques inédits.

Le désir de tisser des liens entre musique populaire et savante anime depuis l’origine les membres de l’Ensemble Contraste. Leur passion pour le tango s’était déjà illustrée avec succès dans l’album « Café 1930-Tango » (2009). Le disque Besame Mucho, qui sort le 20 octobre pour le label Aparté, est l’occasion pour l’Ensemble Contraste d’apporter une dimension symphonique à cette recherche, avec le concours de l’Orchestre Philharmonique Royal de Liège, dont l’enthousiasme à élargir les répertoires n’est plus à prouver. L’enregistrement a été réalisé à la Salle Philharmonique de Liège, sous la direction de Johan Farjot (directeur musical de Contraste), lors des concerts de Noël en décembre 2016.

Les arrangements par Johan Farjot de pages de Piazzolla, Velázquez (Besame Mucho), Kurt Weill, Carlos Gardel et Angel Villoldo, comme de Compay Segundo ou Cole Porter démultiplient l’énergie vibrante de la musique tout au long d’un programme qui inclut aussi une création de Karol Beffa. La chanteuse Noëmi Waysfeld est entourée d’Arnaud Thorette (violon), Johan Farjot (piano), Jean-Luc Votano (clarinette, également membre de l’OPRL), Raphaël Imbert (saxophones), Stéphane Logerot (contrebasse) et Jean-Luc Di Fraya (batterie). On succombe au charme de ces musiciens improvisateurs, capables de révéler la mélancolie de Chan Chan (Buena Vista Social Club) ou le swing irrésistible d'un My Heart belongs to Daddy. Tout l’OPRL leur apporte sa richesse de timbres, mise en valeur par les orchestrations. Le foisonnement des influences, au carrefour entre jazz, classique et tango, donne à ce programme alléchant un goût de liberté.

Voir toutes les dates de concert de l'Ensemble Contraste ► 

Ensemble Contraste

Ensemble Contraste © Dominique Houcmant Goldo

Commentaires