Piotr Anderszewski "Bach : Suites Anglaises"

- Warner Classics
Album classique du mois
Bach : Suites Anglaises
© Warner Classics

Le pianiste polonais Piotr Anderszewski continue son travail sur les grandes suites de danses de Bach avec l'enregistrement de ces trois suites anglaises

Dans la tradition des clavecinistes français, la suite consistait en un choix assez libre de danses et pièces de caractère. Mais la tradition allemande, plus systématique, fixa rapidement quatre danses principales : l’allemande, la courante, la sarabande et la gigue. Ces quatre mouvements étaient fréquemment précédés d’un prélude, tandis que d’autres types de danse venaient se placer entre la sarabande et la gigue.

Le jeune Bach connaissait les deux traditions de la suite instrumentale. Parmi ce qui nous est parvenu de sa production pour clavier solo, on trouve une trentaine de suites, dont trois recueils : six Suites anglaises, six Suites françaises, ainsi que six Partitas. Les Suites anglaises sont les plus anciennes, probablement composées vers 1715 quand Bach résidait encore à Weimar et réunies pour former un recueil vers 1725 à Leipzig.

Piotr Anderszewski

© MG de Saint Venant

La chose formidable avec le piano moderne, c’est qu’il peut suggérer beaucoup d’instruments. Lorsque l’on joue Bach sur un piano, tout est dans la suggestion. Piotr Anderszewski

 

Voilà plus de 10 ans que Piotr Anderszewski enregistrait une première Suite anglaise (la 6ème) au sein d’un un récital pour Erato . Ce nouvel opus,  avec les  Suites 1, 3 et 5 rejoint aujourd’hui le catalogue de Warner Classics.
 

Je garde toujours en tête que le clavecin était l’instrument à clavier le plus populaire (du temps de Bach). Mais je n’aimerais vraiment pas essayer de faire ou d’imiter le clavecin - car dans ce cas-là, j’aurais préféré jouer du clavecin ! Donc,  je garde à l’esprit  les limites  du clavecin, tout en utilisant toutes les possibilités expressives du piano de concert moderne, voilà le paradoxe. Piotr Anderszewski

 

 

Commentaires