Yazz Ahmed "La Saboteuse"

- Naïm Records
Album jazz de la semaine
La Saboteuse

Après la sortie d’un EP de quatre titres en février dernier, la trompettiste anglaise sort aujourd’hui un nouvel album, entre jazz, psychédélisme et musique orientale.

Artiste britannique d’origine bahreïnie, trompettiste et bugliste, Yazz Ahmed est une artiste singulière de la scène anglaise, amoureuse des expériences sonores, du mélange des genres et des collaborations audacieuses… Pour preuve, elle a déjà travaillé avec Max Roméo, Kenny Wheeler, Lee ‘Scratch’ Perry, Joan as Police Woman, Transglobal Underground ou encore Radiohead…
 
Comme elle le dit elle-même : « Je me sens comme partie intégrante d’un jazz qui cherche à se moderniser et à se connecter avec un nouveau public, c’est excitant ». Aujourd’hui, c’est en tant que leader qu’elle revient sur le devant de la scène. Après un premier album en 2011, Finding my way home, Yazz Ahmed vient de sortir La saboteuse (en français dans le texte) : 13 compositions originales, dans tous les sens du terme, une exploration de ses racines bahreïnie et anglaise mais qui ne s’arrête pas à une simple imitation.

Accompagnée par la crème du jazz anglais, dont Lewis Wright au vibraphone, Shabaka Hutchings à la clarinette basse ou encore Naadia Sheriff au fender rhodes, Yazz Ahmed expérimente avec les effets électroniques et les combinaisons sonores pour créer son univers musical. Mélodies orientales, rythmiques entêtantes, sonorités psychédéliques, La saboteuse nous entraîne dans un univers musical riche et varié, et nous fait voyager sur la planète jazz.

Yazz Ahmed 585

 

Commentaires