Aldo Romano "Mélodies en noir et blanc"

- Le Triton / L’autre distribution
Album jazz de la semaine
Mélodies en noir et blanc
Pochette album - Photo de Nathalie Eno

Nouvel opus plein de grâce du plus français des batteurs italiens.

Mélodies en noir et blanc évoque le cinéma d’antan, un polar des années 50, le clavier d'un piano « symbole parfait d’un métissage réussi » dixit Aldo Romano. Enregistré du 15 au 24 mai 2017 au Triton, « scène de musiques présentes », lieu parisien incontournable pour le jazz, ce nouvel album du batteur est un voyage dans le passé avec le regard bienveillant et reconnaissant du présent, un clin d’œil à quelques-unes de ses anciennes ballades favorites gravées dans la mémoire du jazz.

Au cours de son aventure de musicien, "rien ne fut plus excitant, précise Aldo Romano, que de découvrir des nouveaux talents. Des artistes avec une personnalité, mais capables aussi de se mettre au service de la musique qu’on leur propose, qui l’enrichissent, lui donnent le bon éclairage, qu’elle devienne aussi la leur ".

C’est le cas des musiciens qu'il a choisi pour sublimer ses souvenirs, Dino Rubino et Michel Benita. Le pianiste au toucher délicat confiait un jour à Rémi Capber de Citizen Jazz : « Avec l’âge, j’ai fini par percevoir les résonances infinies des émotions qui nous habitent, le mystérieux rythme du cœur. » C'est sans doute ce qu'a perçu Aldo Romano, bouleversé par le jeu de ce magicien. Le choix du contrebassiste paraissait presque inéluctable, Michel Benita, musicien essentiel de la sphère du jazz français et compagnon de cadence idéal, depuis si longtemps !

Le temps passe, la musique reste, intemporelle.  Aldo Romano 

Aldo Romano - Photo de Julien Vivante

Aldo Romano - Photo de Julien Vivante

Lontano, Rosario, L.A.58, Song for Ellis, Favela, Dreams and water, Inner smile ... s'égrènent comme les saisons de nos vies, avec nostalgie, philosophie et douceur infinie, jusquà cette reprise à la voix de Il voyage en solitaire de Gérard Manset, une chanson comme un flambeau qu'Aldo Romano porterait tout au long de son cheminement exemplaire.

 

Commentaires