China Moses "Nightintales"

- MPS / Pias
Album jazz de la semaine
Nightintales

La chanteuse franco-américaine illumine ses onze contes nocturnes originaux et nous captive avec ses balades cool-jazz et l'énergie débridée de son swing moderne.

Si China Moses a dévoilé son immense talent de chanteuse dès 1997 avec son premier album, c'est avec son hommage à Dinah Whasington This One's For Dinah en 2008 puis avec Crazy Blues en 2012, un autre mélange de reprises jazz, blues et pop, que l'artiste a percé au niveau international. Avec ce nouveau projet Nightintales, la chanteuse met pour la première fois ses talents de conteuse au service de ses propres compositions et le résultat est étincelant! Cinq jours seulement ont à China Moses et au producteur britannique de R&B et de hip-hop Anthony Marshall pour écrire et composer les nouvelles chansons. Une immédiateté, une générosité qui surgissent dès la première écoute de ce kaléidoscope dont les multiples facettes forment une aventure saisissante et jubilatoire. 

China Moses joue avec sa voix chaude de contralto comme avec nos émotions, nous accompagne avec élégance et passion, parfois avec malice, dans un cocktail pétillant de deep soul, répliques fusantes du cinéma de blaxploitation, cool jazz et R&B rythmé, le tout assaisonné d’une bonne pincée de pop. Pour sublimer ce voyage dans l'imaginaire jazz d'hier et d'aujourd'hui, China Moses a fait appel à un combo londonien composé de Luigi Grasso au saxophone alto et baryton, Joe Armon Jones et Mike Gorman au piano, Luke Wynter et Neil Charles à la basse et Marijus Aleksa à la batterie. La chanteuse enrichit un peu plus son univers avec la présence des étoiles de la trompette jazz Takuya Kuroda, sur Lobby Call, et Theo Croker sur Blame Jerry.

China Moses / Sylvain Norget

China Moses / Sylvain Norget

China Moses est en concert :
le 15 juin : Lamorlaye, Rock N’Golf
le 27 juin : Ajaccio, Jazz in Aiacciu
le 6 juillet : Montauban
le 16 septembre : Saint Rémy de Provence, Jazz à Saint Rémy

 

Commentaires