Vincent Bourgeyx "Short Trip"

- Fresh Sound Records / Socadisc
Album jazz de la semaine
Short Trip

En trio ou en quartet, le pianiste Vincent Bourgeyx livre un sommet de swing à la beauté renversante, entre tradition et modernité.

Pianiste et compositeur hors pair, Vincent Bourgeyx est de ceux qui cultivent l'art du swing, celui qui vous fait danser ou qui vous émeut, ce jazz qui vous fait vibrer. Ce langage aux pouvoirs magiques, il l'a appris sur les bancs de l’Université de Bordeaux, sa ville natale, puis ceux du Berklee College of Music de Boston pendant quatre ans. Mais c'est sur les scènes de la Grande Pomme qu'il a appréhendé ce swing vivant, à la fois naturel et sans emphase, toujours en évolution. A la fin des années 90, il a fait partie du quartet du légendaire tromboniste Al Grey, joué avec la crème new-yorkaise comme Ravi Coltrane, Mark Turner, Billy Pierce, Bobby Durham, Ralph Peterson, Antonio Sanchez et s'est produit dans les festivals du monde entier.

De retour en France il alterne les sessions avec la jeune garde, Sylvain Beuf, Méderic Colignon, David Elmalek, Stéphane Belmondo, Nicolas Folmer, ou l'ancienne comme sur son magnifique album Hip enregistré avec Pierre Boussaguet et André Ceccarelli. Toujours entre traditions jazz et modernité, Vincent Bourgeyx présente aujourd'hui son nouveau projet Short Trip gravé avec son ami de vingt ans Matt Penman (contrebassiste notamment du groupe James Farm de Joshua Redman), ancien condisciple de Berklee avec lequel il a connu ses premières expériences new‐yorkaises, et le batteur Obed Calvaire vu aux côtés de Monty Alexander, Richard Bona ou Dave Holland.

Ce trio adepte d'une musique aussi inventive que bouleversante, se fait quartet avec la venue du saxophoniste ténor David Prez, figure du collectif Paris Jazz Underground, et de la divine chanteuse Sara Lazarus sur deux superbes chansons qu’elle magnifie avec un talent renversant.. Que ce soit sur les huit compositions de haut vol de Vincent Bourgeyx ou sur ses arrangements de cinq standards comme This Is New de Kurt Weil ou Tune Up de Miles Davis, les musiciens alternent avec une infinie musicalité les rythmiques les plus folles et les balades somptueuses. Ici le jazz est haletant (In a Hurry), de velours (I Got In His Arms), rêveur (Choral), en apesanteur (I've Grown Accustomed To His Face), toujours radieux!

Vincent Bourgeyx band / Loïc Seron

Vincent Bourgeyx band / Loïc Seron

Ce serait un contresens, pour moi, qu’un disque de jazz se traduise par un repli sur soi‐même. Je ne fais pas d’hommage à untel ou untel, je cherche plutôt à vivre l’instant, le présent, les rencontres, et à les partager. Vincent Bourgeyx

Commentaires