Neil Cowley Trio "Spacebound Apes"

- Hide Inside Records
Album jazz de la semaine
Spacebound Apes

Le pianiste et compositeur britannique Neil Cowley présente sa nouvelle création, un album concept en apesanteur, entre rêveries introspectives et pulsations enivrantes.

En 10 ans et six albums le Neil Cowley Trio n'a eu de cesse d'ébranler nos certitudes sur le jazz et ses codes. Deux ans après Touch And Flee, Neil Cowley (piano), Richard Sadler (basse) et Evan Jenkins (batteur) nous propulsent dans les limbes de l'imagination abyssale du pianiste avec Spacebound Apes. Un album concept que le Neil Cowley a pensé autour de l'histoire intrigante de Lincoln, une chronique étrange à suivre sur ce blog. Dans cette nouvelle aventure, ce trio hors norme joue avec nos émotions en alternant subtilement les tensions de riffs répétitifs et les atmosphères rêveuses et spatiales. Ici les galaxies rencontrées sont jazz, rock ou electro, qu'importe la destination, ce voyage en apesanteur est étourdissant, parfois bouleversant.    

Outre la parfaite complicité de ces trois explorateurs inspirés, c'est bien l'imagination et les talents de compositeur de Neil Cowley qui nous plongent ici dans des abîmes jazz. Après un parcours atypique, le pianiste anglais semble trouver ici toute la mesure de son art. Après une formation classique, des concerts rythm'n blues dans les bars, des aventures pop-rock (Brand New Heavies, Zero 7, Stereophonics...), le pianiste s'est rapidement fait une place sur la scène jazz anglaise au début des années 2000. Claviers survitaminés, art de la mélodie, il fonde son trio et sort Displaced en 2006. Après quelques pépites comme Radio Silence (2010) et Touch and Flee (2014), Neil Cowley et ses amis barbus nous invitent dans cette nouvelle aventure irréelle, d'une rare intensité émotionnelle.

Commentaires