Alfredo Rodriguez "Tocororo"

- Mack Avenue Records
Album jazz de la semaine
Tocororo

Avec ce troisième opus "Tocororo", le pianiste cubain de jazz poursuit brillamment sa quête de culture globale et de liberté et invite des artistes comme Richard Bona, Ibrahim Maalouf, le duo Ibeyi ou Antonio Lizana.

Installé depuis 2009 à Los Angeles, le pianiste et compositeur Alfredo Rodriguez est l'un des dignes représentants actuels des artistes formés dans les grandes écoles de La Havane. Aussi à l'aise dans le répertoire classique, que dans le jazz ou la tradition afro-cubaine, le pianiste s'ouvre un peu plus aux cultures du monde sur ce nouveau voyage musical et lyrique. Le "Tocororo" est un oiseau qui, s’il est enfermé en cage, meurt de tristesse. Le pianiste illustre ce symbole de liberté et de métissage en conviant ici des musiciens venus des quatre coins du globe : le chanteur et multi-instrumentiste camerounais Richard Bona, le trompettiste franco-libanais Ibrahim Maalouf, duo franco-cubain Ibeyi, le chanteur indo-américain Ganavya Doraiswamy ou le chanteur flamenco Antonio Lizana.

Le lyrisme n'a d'égal que la richesse rythmique sur ces treize thèmes au climat rêveur. Des compositions ou des arrangements de haut vol où culminent les voix de ce kaléidoscope culturel. Alfredo Rodriguez reprend Jean Sébastien Bach, d’Eliseo Grenet ou Astor Piazzolla avec la même inventivité et si il repousse toujours plus loin les frontières de sa musique il n'en oublie jamais ses racines cubaines. il déconstruit ici habilement "Chan Chan" le classique de Compay Segundo ou fait revivre "Venga La Esperanza" du chanteur-compositeur Silvio Rodriguez. Comme pour "The Invasion Parade" (2014), ce nouveau voyage audacieux et majestueux a été produit par son mentor Quincy Jones qui l'avait découvert en 2006 au Festival de jazz de Montreux.

Alfredo Rodriguez

Alfredo Rodriguez © Anna Webber

Maintenant, grâce aux réseaux sociaux et à la technologie, je vis dans un très petit monde avec des pays qui sont désormais capables de voir ce que les autres pays sont en train de faire-s’influençant ainsi mutuellement-et j’espère que Cuba aura bientôt la même liberté. Les choses sont en train de changer là-bas, même si c’est lentement. Le processus est engagé. Alfredo Rodriguez

Commentaires