ALIF "ALIF"

- Absilone
ALIF

De l'Inde à l'Afrique de l'Ouest en passant par le Maghreb, ALIF nous propulse dans une douce rêverie musicale au langage universel.

Dans une société tentée par le repli sur soi, certains artistes nous invitent a apprécier l'ouverture, la richesse du métissage des cultures. Le quatuor ALIF fait fi des frontières et a imaginé son propre langage; universel et rassembleur par sa beauté. ALIF se nourrit des traditions musicales de l'Inde, de l'Afrique de l'Ouest, en passant par le Maghreb, et nous donne à écouter une musique façonnée par les rencontres d’ici et d’ailleurs. Elle devient une musique hors et sans frontière, une musique du monde, du monde d’aujourd’hui. La multi-instrumentiste Flo Comment, qui a étudié la musique hindustani à Bombay, nous envoûte avec son chant lumineux sublimé par ses complices le guitariste Colin Laroche de Féline (qui tourne avec Fatoumata Diawara), le maître algérien du gumbri berbère et de la mandole Malik Ziad et le formidable percussionniste Hamid Gribi à l'initiative du projet.

Musique Gnawa, râga, percussions d'ailleurs, chants en arabe, swahili, hindoustani, bambara ou français, mélodies méditerranéennes... impossible de citer toutes les influences de cette musique de notre monde. Un univers musical qui s'étend et s'enrichit un peu plus avec la présence, sur certaines pièces, du multi-instrumentiste malien Tom Diakité, du violoncelliste voyageur Vincent Segal, du guitariste Emmanuel 'Numa' Eveno (Tryo) ou du joueur guinéen de kora "Papa" Djely Sory Diabaté.

"Le bonheur n'est pas si loin" déclame le groupe comme un mantra. Avec ALIF les différentes traditions musicales de nos continents chantent et dansent dans une alchimie parfaite de pulsations et de mélodies. Improvisée ou non, la musique est aussi subtile que généreuse et l'on se laisse aller à une douce rêverie, une transe positive ô combien bienvenue aujourd'hui.

ALIF

ALIF © Odile Motelet

Commentaires