3MA "Anarouz"

- Mad Munite Music
Anarouz
Photo de Cyrille Choupas

Rajery, Ballaké Sissoko et Driss El Maloumi font éclore une "transafricaine pour cordes" qui amène à l'apaisement et à la joie.

3MA c’est la réunion de 3 artistes qui jouissent chacun d'une belle notoriété sur les scènes internationales et se réjouissent au contact d’autres couleurs, d’autres cultures. Ballaké Sissoko, Driss El Maloumi et Rajery enregistraient l'album Anarouz en janvier 2017 au studio Juillaguet. L'ouvrage délicat, élégant et subtile sort le 10 novembre et il est à mettre entre toutes les oreilles. 

Au départ la réunion des 2 instruments diatoniques avec un chromatique n'avait rien d'évident. N'ayant pas la même culture ni la même mentalité, le travail fut difficile mais ensemble ils ont su imaginer un espace serein et créatif. Ils ont inventé un language.
Le malien Ballaké Sissoko, héritier d'une prestigieuse lignée de djélis (griots) et ancien de l'Ensemble instrumental national du Mali, est un virtuose de cette harpe-luth à 21 cordes nommée la Kora. Il a enregistré avec Ludovico Einaudi, Ross Dali, Keyvan Chemirani, Boubacar Traoré ... En France, on connait bien le magnifique duo qu’il forme avec le violoncelliste Vincent Segal.

Le Marocain Driss El Maloumi surnommé souvent « l’enchanteur du oud » joue de ce luth arabe depuis son plus jeune âge. Il collabore avec des artistes internationaux tels que Jordi Savall et l'Ensemble Hespèrion XXI, Montserrat Figueiras, Keyvan Chemirani, Françoise Atlan, Paolo Fresu, Claude Tchamitchian, Xavi Maureta … Il est aussi directeur du conservatoire d’Agadir. 

Le Malgache Germain Randrianarisoa dit Rajery (prononcer : "Rajer"), auteur, compositeur, percussionniste, chanteur, joue ici de la vahila ( se dit : "vali"), cette cithare tubulaire en bambou emblématique de l’ île rouge. Au-delà de ses prouesses musicales, il tente de sauver ce qui peut encore l’être sur sa terre natale en s’investissant dans l’éducation, la musicothérapie pour les plus démunis et la reforestation. 

Photo de Cyrille Choupas

Photo de Cyrille Choupas

Le trio est né en 2006 et la vibration qui s’est élevée lorsqu'ils ont joints leurs cordes pincées est toujours aussi intense à ce jour. Depuis une amitié forte se lit dans leur musique intemporelle pleine de poésie sonore et d'amour. Anarouz nous balade des mélodies berbères et mandingues aux transes indiennes et malgaches avec l'intensité de la tradition et la liberté du jazz et de l'improvisation. 

Tournée française:

14/01 : Paris  - Thêatre de la Ville - Espace Cardin (2 séances 17h et 20h)
20/01 : Langonnet 
21/01 : Beaupréau
23/01 : Saint Astier 
25/01 : Fasches Thusmesnil
27/01 : Chalon sur Saone
28/01 : Saint Leu 

Commentaires