Meridian Brothers "¿Dónde estás María?"

- Soundway Records
¿Dónde estás María?

Le génial producteur de Bogota, Eblis Alvarez, revient avec sa psyché-folk déglinguée et illumine ses expérimentations tropicalistes avec un ensemble de cordes et un nouvel élan poétique.

Diplômé du conservatoire de Bogotá, compositeur de musique classique et contemporaine au Danemark de 2002 à 2007, Eblis Alvarez illumine la scène underground colombienne au sein de groupes comme Los Pirañas ou Frente Cumbiero. Mais c'est avec les Meridian Brothers, son projet le plus ancien, que l'on peut prendre la mesure de la créativité du multi-instrumentiste et producteur excentrique. A coup de polyrythmies complexes et de sonorités trafiquées de Eblis Alvarez et ses musiciens y déstructurent avec jubilation les codes de la cumbia et autres influences latino-américaines. Sur son septième album ¿Dónde estás María?, l’homme-orchestre s'apaise un peu et ajoute un esprit baroque et poétique à sa folk pyschée quelques pépites de nueva canción, une musique folklorique, issue de pays comme l’Argentine et l’Uruguay. Une approche un peu plus lyrique de son univers tropicaliste que le savant fou sublime avec des arrangements de cordes et un violoncelle décalé comme sur le titre Où es-tu, Maria ?, une ode à une poétesse mystérieuse et inaccessible.  

Pas de panique, les Meridian Brothers ne se sont pas assagi et l’album est parcouru d’une richesse rythmique et d'expérimentations sonores qui changent à chaque titre. Eblis Alvarez mêle avec malice les influences et les époques. Il explore les frontières floues entre les traditions coloniales occidentales et les styles ancestraux ancrés dans sa terre. Ici les musiques andines, comme le huayno (musique traditionnelle du peuple Quechua au Pérou), dansent avec la cumbia colombienne, le boogaloo, le reggaeton ou la la tropicalia brésilienne. En plaçant ses repères un peu partout en Amérique latine (des Andes au Mexique en passant par le Brésil ou l'Argentine) et même au-delà, il affûte un noyau de sons et d’idées inoubliables. Le résultat est aussi ambitieux qu'irrésistible et électrisant. 

J’ai cette étrange manie de vouloir vivre avec les choses que je déteste. Et en général ça permet d’atteindre un autre niveau, un nouveau résultat inattendu. Cet album est une sorte de voyage de l’Argentine au Mexique, en prenant une partie, pas de chaque pays, parce que je ne divise pas par pays, de chaque zone différente. Eblis Alvarez 

Commentaires