Leeroy "Fela Is The Future"

- BMG
Fela Is The Future

Le français Leeroy nous transporte dans l’univers du Black President. Direction la bouillonnante ville de Lagos pour un bain de culture musicale et electro.

Année-hommage à la disparition de Fela Anikulapo Kuti, 2017 voit de nouveau mettre à l’honneur le père de l’afro-beat avec l’émergence de cette pépite electro-pop concoctée par Leeroy. L’ex-membre des Saïan Supa Crew s’est arrêté à Lagos pour 20 jours en studio d'enregistrement en juin dernier. Pour ce disque, il choisit de s'effacer pour laisser place au maître et ne pose sa voix sur aucun des 12 titres de l'album. Féru de voyages, Leeroy avait déjà montré cette capacité à puiser son inspiration dans les musiques du monde dans ses premières compositions pour son ancien groupe ou en solo, par exemple dans un album-remix de musique bollywoodienne, Bollywood Trip sorti en 2006.

"Et nous voilà parti pour Lagos, Nigeria. Il était nécessaire d’aller sur place pour enregistrer avec les musiciens qui connaissent et vivent cette musique, d’aller à la rencontre de ceux qui ont travaillé avec Fela (Rilwan « Showboy » Fagbemi, Duro Ikujenyo, Lemi Ghariokwu) et mélanger les genres. Je ne pouvais pas faire ce projet seul, l’idée était d’avoir des camarades de jeu de choix." 

En effet, outre les musiciens historiques de Fela comme Duro, son clavier de toujours, Leeroy a su s’entourer d’artistes confirmés de la nouvelle génération comme Féfé, Nneka et Nakhane. La lignée Kuti est aussi bien représentée avec les featurings de Seun sur Beasts of No Nation et Femi sur Opposite people, des morceaux classiques du répertoire paternel qu’ils ont réinventé. En fait, les douzes morceaux sont des reprises entièrement revisitées et orchestrées par Leeroy qui ponctue les instrus de touches hip-hop et electro.

Leeroy entend parler de Fela au début des années 2000 grâce à son acolyte Féfé, et c’est tout de suite un coup de cœur artistique et politique.

"Je me suis toujours dit qu’il y avait dans sa musique une force qui pouvait m’inspirer: comment avais-je pu passer à côté de ce phénomène? Il avait su, pour moi, faire fusionner jazz/soul/funk et les rythmes Yorubas. Il y a dans sa voix et dans sa langue, la force avec laquelle il chante/scande ses gimmicks très percutants, repris en chœur par les musiciens, les choristes, ce mélange d’anglais, de yoruba, de pidgin, dans l’esprit et l’énergie que j’aimais dans le phrasé hip-hop/reggae."

La conscience militante, le pacifisme et la contestation du mentor nigérian retransmises aux générations futures. Entre modernité et tradition, Fela is the Future, c’est aussi une explosion de joie et d’énergie, de quoi faire le plein de bonne humeur pour traverser les jours froids d’hiver."

L’album sortira le 10 novembre 2017.

Commentaires