J. Bernardt "Running Days"

- Play It Again Sam
Running Days

Le co-fondateur du groupe Balthazar s'offre une échappée en solitaire avec “Running Days”, un album électro-pop à la production léchée. Preuve une fois de plus que la Belgique est un véritable vivier de musiciens talentueux.

Décidément, le groupe indie-pop Balthazar regorge de songwriters inspirés. Après le projet solo Warhaus de Maarten Devoldere et celui de Simon Casier avec Zimmerman, c'est au tour du guitariste du groupe, Jinte Deprez, de prendre son envol avec J. Bernardt.

Dans une veine électro-pop où les synthétiseurs mènent la danse, J. Bernardt rappelle les singles fédérateurs d'Alt-J et les ambiances extatiques de James Blake (High Low), le tout porté par une voix à la fois soul et sensuelle qui n'est pas très éloignée de celle de Chet Faker.

Côté production, J. Bernardt s'essaye aux rythmiques hip-hop, comme sur The Question, hautement influencé par les productions ambitieuses de Timbaland. Si justement la production prend parfois le pas sur le songwriting, on ne peut que saluer les gimmicks aguicheurs qui portent l'labum. À la fois classe et addictif, Running Days est un album solaire et intimiste qui vous accompagnera tout l'été. On attend déjà sa suite.

 

Commentaires