Louis Hayes "Serenade For Horace"

- Blue Note
Serenade For Horace

Soixante ans après son premier album pour le Horace Silver Quintet, le batteur revient sur Blue Note avec un hommage éblouissant au pianiste Horace Silver.

Véritable légende vivante de la rythmique hard-bop, le batteur Louis Hayes a côtoyé les plus grands titans du jazz, de Cannonball Adderley en passant par Oscar Peterson, John Coltrane, Dexter Gordon, Freddie Hubbard, Joe Henderson ou encore McCoy Tyner. Mais c'est bien le pianiste Horace Silver qui le lança en 1956 en l'invitant dans son fameux quintet pour enregistrer sur Blue Note l'album 6 Pieces of Silver. Luis Hayes n'avait alors que 19 ans et c'était fait remarquer à Detroit en jouant avec Yusef Lateef et Kenny Burrell. Le batteur est resté plus de trois ans dans le Horace Silver Quintet illuminant la formation avec ses sensibilités hard-bop rythmiques dansantes, très élaborées et gravant quelques trésors comme Further Explorations, The Stylings of Silver, Blowin’ the Blues Away et Finger Poppin’. Soixante ans après son premier enregistrement pour Blue Note, Louis Hayes revient sur le label pour rendre hommage à son mentor et ami avec le superbe Serenade for Horace.

Louis Hayes

Louis Hayes

Pour cet hommage, Louis Hayes a choisi de réorchestrer les grands thèmes de Silver et a réuni le quintette qu'il dirige depuis quelques années Dezron Douglas (basse), Steve Nelson (vibraphone), David Bryant (piano), Abraham Burton (saxophone ténor) et le trompettiste Josh Evans. Hayes revisite trois classiques hard bop: Señor Blues, Juicy Lucy, St. Vitus Dance, qu'il avait enregistré avec Silver. Il nous propose ensuite des lectures revigorées de quelques autres joyaux du pianiste, dont Song for My Father (où rayonne tout en douceur la voix soul de Gregory Porter), une lecture explosive du titre Ecaroh ("Horace" à l'envers), Lonely Woman, Room 608, Silver’s Serenade, Summer in Central Park et Strollin’. Hayes contribue également à l'éblouissant titre original Hastings Street, dont la mélodie accrocheuse et le swing dynamique tiennent parfaitement leur place dans tout hommage à Silver.

Commentaires