Timber Timbre "Sincerely, Future Pollution"

- City Slang
Sincerely, Future Pollution

Le trio canadien de Taylor Kirk délivre un nouveau sommet de blues hanté inspiré par le son synthétique des eighties.

Après les sonorités soul et chaleureuses de l'album Hot Dreams en 2014, on a cru un temps que le Canadien Taylor Kirk avait laissé de côté le spleen de ses débuts. À l'écoute de ce nouvel album, on comprend bien que l'heure n'est plus à la fête, avec ses rythmiques minimalistes et crépusculaires, ses synthés eighties dignes des BO inquiétantes de John Carpenter ou de Blade Runner, ses vocodeurs et la langueur dépressive du chant hanté de Kirk. Le combo originaire d'Ontario Timber Timbre vient de dévoiler son quatrième album Sincerely, Future Pollution écrit l'hiver dernier à Montréal et enregistré en France; neuf nouveaux titres aux sonorités eighties et empreints de noirceur et de beauté glaciale en phase avec les tourments de nos cités.

Avec son chant aussi caverneux que lumineux, ses arrangements minimaux et ses sonorités en constante évolution, Taylor Kirk et ses acolytes Mathieu Charbonneau et Simon Trottier ont réussi à imposer leur univers musical mélancolique et élégant. Après son premier album et son Doo Wop 50’s revisité (2010), Creep On Creepin’ On et son folk 60’s (2011), Hot Dreams et son caprice 70’s, Timber Timbre dévoile en Sincerely, Future Pollution une romance de machines et de teintes sombres avec une promesse aussi belle que déstabilisante.

 

Commentaires