Izo FitzRoy "Skyline"

- Jalapeno Records / La Baleine
Skyline

Avec les productions soul et funk de son premier album, la chanteuse londonienne replace le chant gospel du sud des Etats-Unis au chœur du groove.

L'histoire des plus grandes voix soul commence invariablement par le chant gospel. Pourtant, si le revival soul actuel nous a permis de découvrir des grandes vocalistes, l'arrivée de la chanteuse anglaise Izo FitzRoy nous rappelle toute la puissance de ce chant gospel, ancêtre, comme le blues, de toutes les musiques afro-américaines. Dès l'âge de 19 ans, Izo FitzRoy a fait partie du Soul Sanctuary Gospel Choir de Londres avant de fonder le Great Sea Gospel Choir. La chanteuse à ensuite travaillé sa voix chaude et puissante dans les bars du Deep South Américain, avec le St Joan of Arc' Gospel Choir, ou avec la crème des musiciens de la Nouvelle-Orléans, notamment Jon Cleary & The Absolute Monster Gentlemen. 

Son premier album Skyline résonne comme un témoin de la richesse métisse de la cité du croissant, claque comme les productions groove de Bill Withers, des Meters ou Dr John, comme un blues originel puissant gravé par Alan Lomax, un funk syncopé de James Brown, une louange de Mahalia Jackson ou un cri incandescent de Janis Joplin. Pour cette tempête de groove en tous genres, la chanteuse a fait appel au batteur, producteur et DJ, Dr. Rubberfunk, aka Simon Ward rencontré via twitter. Izo FitzRoy évoque l’ouragan Katrina sur le blues Day by Day, la montée des tensions et de la xénophobie sur The Phoenix ou redonne un peu d'espoir dans le gospel d'anthologie Skyline. Ce premier album irrésistible est une plongée dans le meilleur des productions des années 60's et 70's, transcendé par une chanteuse exceptionnelle. 

Izo FitzRoy est en concert le 30 mai au Divan du Monde à Paris.

Commentaires