Diego Imbert "Tribute to Charlie Haden"

Tribute to Charlie Haden
Tribute to Charlie Haden

Diego Imbert, André Ceccarelli et Enrico Pieranunzi rendent hommage à l'immense contrebassiste disparu en 2014.

Charlie Haden a choisi de se consacrer au jazz après avoir entendu Charlie Parker. Depuis le quartet d’Ornette Coleman au début des années 60 jusqu’à son duo avec le pianiste Keith Jarrett, le contrebassiste avant-gardiste a toujours défendu un jazz libérateur. Il envisageait la musique comme un engagement total. Quoi de mieux qu'un album pour combler le vide qu'a laissé ce grand monsieur.

Charlie Haden est, selon moi, un musicien atypique, mais fondamental dans la musique d’aujourd’hui. Son sens de la mélodie et son lyrisme font de Charlie une voix essentielle à une époque où tout doit aller vite.  Diego Imbert 

Pour rendre hommage à cet artiste majeur, le contrebassiste Diego Imbert a fait appel au pianiste Enrico Pieranunzi, qui a enregistré 4 albums avec le maître, et au batteur André Ceccarelli, un trio déjà réuni sur l’album Ménage à trois que FIP mettait en lumière en novembre 2016.

Ceccarelli, Imbert, Pieranunzi - Photo de Pierre Colletti

Ceccarelli, Imbert, Pieranunzi - Photo de Pierre Colletti

De ballades comme Faith of the bass à des tempi plus rapides comme dans Charlie's Waltz, cet hommage tout en nuances ne se joue pas qu'à trois puisque certains morceaux sont enrichis par un ensemble de cordes et bois dont les arrangements sont confiés à Pierre Bertrand (Paris Jazz Big Band). Johann Renard et Caroline Bugala sont aux violons, Grégoire Korniluk et Paul Colomb aux violoncelles, Stéphane Chausse à la clarinette, Anne‐Cécile Cuniot à la flûte et Ariane Bacquet au Hautbois.
12 titres dont 3 compositions de Charlie Haden. Les autres morceaux ont été écrits par les trois musiciens, à l’exception d’une reprise de Lennie Tristano et de David Mann. 

Concert de lancement d'album :
29 novembre à 21h au Studio de l'Ermitage à Paris.

 

Commentaires