Bachar Mar-Khalifé "Who’s gonna get the ball from behind the wall of the garden today?"

- InFiné
Who’s gonna get the ball from behind the wall of the garden today?

La musique de Bachar Mar-Khalifé est une alchimie parfaite entre poésie, musique classique ou électronique, musiques traditionnelles orientales et jazz.

Après son premier album "Oil Slick" sorti en 2010, l’artiste libanais Bachar Mar-Khalifé revient avec l’album "Who’s gonna get the ball from behind the wall of the garden today?", sorti sur le label InFiné. Le pianiste sera en concert le 3 mars au Champs Libre (Rennes) et le 29 mars au Café de la Danse (Paris).

Bachar Mar-Khalifé

Bachar Mar-Khalifé © Joachim Olaya

A sa disposition : un piano, un synthétiseur, une loop station au pied droit, un pédalier basse à gauche, des percussions… et sa voix qu'il a affirmée sur scène. Bachar Mar-Khalifé est pianiste, percussionniste, a joué dans l’Orchestre national de France et l’Ensemble intercontemporain de Boulez. Sa musique est une alchimie parfaite entre poésie, musique classique ou électronique, musiques traditionnelles orientales et jazz.

Sur une musique hypnotique parfois minimaliste ("Distance"), l'artiste déclame une ôde à la liberté avec la chanson traditionnelle koweitienne "Ya Nas" ou sur l'hymne "Marea Negra" du poète syrien Ibrahim Qashoush (chant de manifestation emblématique du printemps arabe). Bachar se fait douceur et mélancolie sur sa reprise de "Machins choses", rareté de Gainsbourg, interprétée en duo avec Kid A. Un album sur l'exil, il vit à Paris, qu'il chante sur "Xerîbî" avec les mots du chanteur kurde Ciwan Haco. Cet opus est un objet musical non identifé et libertaire, un voyage envoûtant et percutant qui vous laisse groggy.

 

Commentaires