Memphis, C'est Magnifip !
Music Venues and Shops in Beale Street, Memphis - Photo de Tim Graham/Getty

FIP vous embarque dans la capitale de la musique populaire noire américaine, berceau de la marque Stax qui fête ses 60 ans.

FIP donne rendez-vous chaque mardi à 20h aux auditeurs pour une nouvelle échappée musicale. Une émission présentée par Frédérique Labussière et réalisée par Massimo Bellini.

Mardi 5 septembre de 20h à 22h la programmation de Louis Victor vous ballade dans le Memphis d'hier et celui d'aujourd'hui, avec un clin d'oeil aux studios d'enregistrements mythiques, aux célèbres reprises, à la renaissance soul etc ....

La ville portuaire de Memphis Tennessee est au carrefour des musiques. C’est la patrie du blues, du gospel, du rock ‘n’roll et de la soul, des studios Sun et du label Stax Records qui ont enregistré les grands succès des années 60 et 70.
A la fin des années 50, le label Sun est à son apogée (Elvis Presley, Johnny Cash, Jerry Lee Lewis …) La ville célébrait cet été le roi du rock’n’roll Elvis dans sa maison de Graceland en inaugurant un complexe gigantesque à sa gloire. Ce fut d'aillleurs l'occasion d'un Jazz à Fip spécial

C'est Magnifip ! vous emmènera aussi sur les sillons de la Stax. La maison de disque nommé d'abord Satellite s'intéresse surtout à la country et au rockabilly. Il faut saluer l’initiative de Jim Stewart et de sa sœur Estelle Axton qui décidèrent de faire une passerelle entre les musiques blanches et les musiques noires. C’est dans un cinéma du ghetto noir que ces blancs installèrent leur studio. Au début des années 60, Stax s'oriente vers la musique afro-américaine et notament le rhythm and blues. Leur tout premier succès Caus' I love you de est chanté par Rufus Thomas et sa fille Carla Thomas :

Le son Stax, appelé aussi Memphis Sound ou la Southern soul, est un mix de Blues et de Gospel, de Rythm n' Blues avec une touche de country. Le label a mis en lumière de nombreux grands artistes comme Otis Redding, Sam and Dave, The Mar-Keys, William Bell, Wilson Pickett, Isaac Hayes, Albert King, les Staple Singers ou encore Aretha Franklin. 
Jusqu'en 1975, la Stax est le grand rival de la Motown de Détroit. Les deux maisons produiront l’essentiel de la musique noire américaine et l’exportent dans le monde entier.

Memphis fut aussi le berceau du blues qui exprime les plaintes des noirs vivant et travaillant dans des conditions misérables de coton et de canne à sucre. Après l’esclavage, la ségrégation apparaît, et c'est à Memphis que le pasteur Martin Luther King est abattu le 4 avril 1968 d'une balle dans la tête par un tireur d'élite.

Aujourd'hui, si vous allez à Memphis, faites un tour dans la célèbre Beale Street très festive qui rassemble de nombreux clubs de la ville où les musiques de blues s'entrechoquent. Tous les ans un grand festival de musique de rue y est organisé.


Commentaires