Rock 'n' Roll Forever
Nina Hagen au Dome 55 à Hanovre le 27 août 2010 - Photo de Sean Gallup/Getty

FIP brise vos chaînes deux heures durant ...

Fip propose un voyage musical et mélange les styles pour emmener l’auditeur sur les traces d’un artiste, à la découverte d’une ville ou d’un style musical… Chaque mardi, la vie sera Magnifip ! Une émission animée par Frédérique Labussière et réalisée par Massimo Bellini.

Mardi 9 janvier de 20h à 22h, la programmation musicale de René Hardiagon vous fait virevolter d'un Rock n Roll high school des Ramones au London calling des Clash en passant par les Sex Pistols, Chuck Berry, Lou Reed, The Stooges, David Bowie, Jimi Hendrix, Eddie Cochran, Jeff Beck, Red Hot Chili Peppers, Nina Hagen, Patti Smith ou encore, les Rita Mitsouko qui vous susurrent aux entournures : "faut que j'moove" :

Difficile de dire quand est né le rock'n'roll qui plonge ses racines dans divers styles de musique afro-américaine. Les fondateurs jouaient blues, jazz, rythm 'n' blues, country ... comme le guitariste de blues Robert Johnson qui a largement influencé Muddy Waters, Eric Clapton, les Rolling Stones, Jimi Hendrix ou encore Led Zeppelin. En tout cas, le rock 'n' roll, considéré comme une contre-culture, a pris son essor aux Etats-Unis en bousculant l'ordre établi.

Quand le rock sera mort, le monde entier explosera...  Kurt Cobain

En 1954, Bill Haley et ses Comets chantent Rock around the clock. La même année, Elvis Presley enregistre That's Alright Mama. Tout le sud des E.U veut voir ce phénomène blanc qui chante comme un noir, dans une Amérique ségrégationniste. Le rock'n'roll libérateur, brisant toutes les chaînes, le 9 janvier, C'est Magnifip ! a choisi de vous faire tournoyer au son du tube du film de Richard Thorpe, Jailhouse rock :  

En attendant le vol plané espéré lors de ce Magnifip rock n roll forever, embarquez à bord de Radio Caroline, qui diffusait depuis un navire naviguant en zones internationales. C'était au début des années 60. L'Angleterre avait le contrôle absolu des ondes par la radio d'Etat, la BBC ne diffusait que 2 heures de rock par semaine et les labels EMI et Decca avaient le monopole sur l’industrie musicale. C'est alors que le jeune producteur irlandais Ronan O'Rahilly, eût l'idée de lancer cette fameuse radio pirate qu'un ministre britannique tenta de couler afin de débarrasser le pays des ces ondes "obscènes" :

Commentaires