Certains l'aiment Fip : Les films pour enfants
Image tirée du film de Charlie Chaplin "The KId"

Les vacances de Noël arrivent avec leurs bottes de sept lieues. L’occasion pour les enfants de se plonger dans l’univers magique ou cocasse de quelques merveilles du 7ème art. Mercredi 2 décembre à 20h, Certains l'aiment Fip prend votre jeunesse éternelle par la bande son.

Mercredi 2 décembre, de 20h à 22h, Certains l'aiment fip vous invite à parcourir en musique les souvenirs sensitifs des films d'animation, de L’étrange Noël de Mr Jack, du magicien d'Oz, de Roger Rabbit, du Voyage de ChihiroLes Simpsons, Les Aristochats, Tintin, Kirikou, les Minions, Chicken Run, Mr Fox et bien d’autres. Une émission animée par Susana Poveda et réalisée par Denis Soula. La programmation musicale est signée Patrick Derlon. Un clin d’œil à toutes, à tous, et plus particulièrement aux âmes juvéniles captivées par l’écran noir de leurs rêves en couleur.
 
Pour réjouir et cultiver nos chérubins, on ne saurait faire l'impasse sur les films d’un des premiers génies du cinéma, Charlie Chaplin. Tout est bon à voir et revoir, du Kid à La Comtesse de Hong-Kong, en passant par Les Temps Modernes ou Le Dictateur. Voici un documentaire sur The Kid, la première comédie muette de Chaplin, où Charlot incarne un pauvre vitrier ambulant qui recueille un enfant abandonné :

Le film musical de Victor Fleming (1939), Le magicien d’Oz a marqué l’imaginaire des cinéphiles. Harold Arlen a composé la musique et les paroles des chansons sont de E.Y. Harburg. La BO obtint l’oscar de la meilleure musique et de la meilleure chanson originale. « Somewhere Over the Rainbow fait partie de ma vie. Cette chanson symbolise les rêves et les espoirs des gens (...) Je l'ai chantée des milliers de fois et c'est toujours la chanson la plus chère à mon cœur » écrit Judy Garland à Harold Halen.

Le roi et l’oiseau, dessin animé français créé par Paul Grimault sur des textes de Jacques Prévert raconte l’histoire d’une bergère, d’un ramoneur et d’un roi amoureux déterminé à briser leur couple alors qu’un oiseau protège leur amour. La 1ère version (1953) s’inspire du conte d’Ansersen La Bergère et le ramoneur. Renommé Le roi et l’oiseau en 1980, le film trouve enfin son succès. « On dit que j'ai mis trente-cinq ans pour faire Le Roi et l'Oiseau… En réalité, j'ai mis cinq ans (en deux fois) pour le réaliser et trente pour trouver le fric ! », expliquait Paul Grimault - Le Figaro.
La musique pleine d’émotions fut écrite par l’artiste polonais Wojciech Kilar, collaborateur d’Andrzej Wajda, de Roman Polanski (Le pianiste), Francis Ford Coppola (Dracula)). Voici le générique de fin joué par l’orchestre symphonique de la radio et de la télévision portugaise :

Le film d’animation Kirikou et la sorcière, tiré d’un recueil appelé Contes de l'Afrique-Occidentale publié vers 1912 est un chef-d’œuvre de Michel Ocelot qui a passé son enfance en Guinée et se souvient avoir été le seul petit blanc dans sa classe à l’école primaire. Il a imaginé ce Tom Pouce africain qui veut délivrer le village de l’emprise maléfique de la sorcière et découvrir le secret de sa méchanceté.
Youssou N’Dour a composé la musique de la BO pour des instruments africains traditionnels (balafon, cora, ritti, xalam, belon, tokho et sabaar).
« … il s’agit d’une histoire africaine que j’ai senti très proche de moi et de ma sensibilité. Cela raconte l’eau et la nature, les enfants, les sorcières et les fétiches, que de choses qui font partie de notre mythologie, de nos racines ».

La prophétie des grenouilles, le très beau film d’animation des studios Folimage, traite de l’écologie, de l’amitié, de la tolérance, des affres de la dictature… Pour réaliser cette fable troublante de Jacques-Rémy Girerd, ( création graphique de Louri Tcherenkov), six années ont été nécessaires. Michel Piccoli, Anouk Grinberg, Annie Girardot, Michel Galabru, Luis Rego, Jacques Higelin ont prêté leur voix à cette satire sociale.
Des grenouilles arrivées des quatre coins du pays, se réunissent pour confronter leurs calculs et leurs prévisions. Elles annoncent au jeune garçon, Tom, qu’un déluge de quarante jours et quarante nuits est imminent.
La musique originale est composée par Serge Besset :

Le film d’animation en 3D, Les indestructibles (2004) de Disney, estampillé Pixar est un travail éblouissant avec un super-héros comme on en voit rarement au cinéma, un scénario haletant et des décors rétro-futuristes. Le réalisateur Brad Bird a confié la musique à Michael Giacchino. On pense évidemment à celles des James Bond que le dessin animé parodie.

Terminons par les films du génial mangaka, réalisateur et scénariste japonais Hayao Miyazaki, doté d'une grande culture humaniste. Nausicaa, Princesse Momonoké, Le voyage de Chihiro, Mon voisin Totoro, Le château dans le ciel ...  sont tous des chef-d'oeuvres incontournables. Voici son dernier long-métrage, Le vent se lève, sur une musique du pianiste, chef-d'orchestre et compositeur Joe Hisaishi :    

Commentaires