Certains l'aiment Fip : Quentin Tarantino
Quentin Tarantino et Ennio Morricone / Kevin Mazur - Universal Music

Mercredi 6 janvier à 20h, FIP profite de la sortie du nouveau western de Quentin Tarantino, "The Hateful Eight", pour vous plonger dans l'univers musical du réalisateur.

La fin de l'année 2015 a été Star Wars, 2016 débute avec "The Hateful Eight" le nouveau film de Quentin Tarantino. Un hiver cinématographique réjouissant pour tous les amateurs de films de genre et de bandes originales. Si J. J. Abrams a fait appel à l'inoxydable John Williams, Tarantino a réalisé un vieux rêve, celui de travailler avec le compositeur Ennio Morricone.

Comme pour ses incessants hommages aux films qu'il aime, Tarantino rythme ses oeuvres avec quelques pépites dénichées dans sa collection, leur offrant ainsi une nouvelle vie. Les nouvelles générations ont ainsi pu redécouvrir "Stuck in the middle with you" par Stealers Wheel ou "Little Green Bag" par George Baker (Reservoir Dogs), "Across 110th Street" par Bobby Womack et autres merveilles tirées de la Blaxploitation (Jackie Brown), "Girl You'll Be a Woman Soon" par Urge Overkill et "Son of a Preacher Man" par Dusty Springfield (Pulp Fiction), "Bang Bang (My baby shot me down)" par Nancy Sinatra (Kill Bill)...  

Mercredi 6 janvier à 20h, Certains l'aiment Fip ouvre le juke box d'un réalisateur passionné de musique. Une émission  présentée par Susana Poveda, réalisée par Denis Soula et mise en musique par René Hardiagon. 

Pour le plaisir voici dans cette playlist quelques petits bijoux tirés des BO de Tarantino : 

Une des premières choses que je fais quand j’ai une idée de film, quand j’écris un film ou quand j’en commence un, c’est que je plonge dans ma collection de disques et j’écoute des chansons, j’essaie de trouver la personnalité du film, son esprit. Cette musique que je cherche, c’est le rythme du film. Quentin Tarantino

 

The Hateful Eight 585

Fan de Morricone, Quentin Tarantino a déjà largement pioché dans les musiques de films du compositeur italien et ce depuis le premier volet de Kill Bill : "La Mort était au rendez-vous", "Le Bon, la brute et le truand", "El Mercenario", "Pour une poignée de dollars", "Navajo Joe", "Le Chat à neuf queues", "L’Oiseau au plumage de cristal", "Colorado, "Allonsanfan", "La Bataille d’Alger", "Les Cruels", "Sierra Torride"... 

En 1993, le réalisateur essuyait un refus du compositeur pour "Pulp Fiction". En 2009 il demandait à Morricone de composer la musique de "Inglourious Basterds" puis il utilisait le titre inédit "Ancora Qui" interprété par Elisa Toffoli dans son western "Django Unchained". Une utilisation jugée en 2013 "sans cohérence" par le compositeur qui déclarait alors ne plus vouloir travailler avec Tarantino avant de revenir sur ses propos. La musique de "The Hateful Eight" a été enregistrée par Morricone dans les fameux Abbey Road Studios avec l'Orchestre Symphonique National Tchèque. On retrouvera aussi dans la BO la musique de White Stripes, Roy Orbison ou David Hess. 

Monstre sacré du 7e art, Ennio Morricone a composé parmi les plus grandes musiques de films dont celles, évidemment, de Sergio Leone et ses western spaghetti  ("Il était une fois dans l'Ouest", "Le Bon, la Brute et le Truand"...). Il compose à 86 ans sa première musique pour un western depuis 40 ans ("Un génie, deux associés, une cloche" de Damiano Damiani en 1975), sa première étant celle de "Pour une poignée de dollars" du même Leone (1964).

Le huitième long métrage de Tarantino a failli ne pas voir le jour à cause d'un scénario dévoilé sur le net. Ce deuxième western sera l'occasion de retrouver quelques acteurs fétiches de Tarantino comme Tim Roth, Samuel L. Jackson, Kurt Russell, Michael Madsen, Walton Goggins, James Parks, Zoë Bell; et de découvrir quelques nouveaux venus dans l'univers du réalisateur comme Jennifer Jason Leigh, Demián Bichir ou Bruce Dern le seul acteur qui ait jamais tué John Wayne dans un film ("The Cowboys").

Synopsis : Après la Guerre de Sécession, huit voyageurs se retrouvent coincés dans un refuge au milieu des montagnes. Alors que la tempête s'abat au-dessus du massif, ils réalisent qu'ils n'arriveront peut-être pas à rallier Red Rock comme prévu...

Fâché avec le numérique, Tarantino a tourné le premier film en ultra panavision 70 millimètres depuis 50 ans, en utilisant certains objectifs qui ont servi au tournage de Ben-Hur. 

The Hateful Eight Affiche

Commentaires