Certains l'aiment Fip : Danny Boyle
Danny Boyle à Rome pour "T2 Trainspotting" / Alessandra Benedetti / Getty

Renton, Spud, Sick Boy et Begbie sont de retour le 1er mars pour une nouvelle aventure narcotique de Trainspotting. FIP vous plonge dans la bande-son délirante des films de Danny Boyle.

FIP met le cinéma sur écoute et invite les auditeurs à une balade dans l’imaginaire musical d’un cinéaste, d’un genre ou d’un compositeur de BO. Mercredi 1er mars à 20h, FIP vous plonge dans cet univers musical cathodique. Une émission présentée par Susana Poveda, réalisée par Denis Soula et mise en musique par Louis Victor.

C’est bien le 1er mars que le quatuor écossais le plus cinglé de l'Histoire retrouve le chemin des salles françaises, un peu plus de 20 ans après la sortie de Trainspotting premier du nom. Le film culte de Danny Boyle est devenu au fil des années un hymne générationnel, marquant durablement son époque grâce à une esthétique narcotique et une bande-son en forme de piste aux étoiles. De son premier long métrage Petits meurtres entre amis en 1994 en passant par La Plage ou Slumdog Millionaire, le cinéaste a rythmé ses films avec un mélange détonant de grands classiques rock (Iggy Pop, New Order, Lou Reed, Clash), de brit-pop des années 90 (OASIS, Blur), de hip hop (Run-DMC, Young Fathers), d'électro avec les fidèles Underworld ou de titres mainstream parfois remixés pour ses films.

Ne délaissant pas complètement les musiques originales, excepté pour Trainspotting, Danny Boyle a aussi fait appel a quelques compositeurs comme Simon Boswell (Shallow Grave), Angelo Badalamenti (La Plage), John Murphy (28 jours plus tard, Millions et Sunshine), A.R. Rahman (Slumdog Millionaire et 127 heures) ou Rick Smith (Trance).

Retrouvez dans cette playlist quelques titres de l'univers de Danny Boyle :

A lire aussi : Trainspotting 2, meilleure BO de l’année ? ►► 

Le retour de Trainspotting nous plonge dans une nouvelle bande-son idéale avec le Born Slippy d’Underworld, titre saillant du premier volet dont une nouvelle version Slow Slippy a été concoctée par le groupe britannique pour l'occasion. On y redécouvre découvre que le fameux Lust For Life d'Iggy Pop dans une version remixée par Prodigy, alors que Queen, Blondie, Run-DMC, Frankie Goes To Hollywood ou The Clash sont convoqués pour compléter ce qui s’apparente à un nouveau Hall Of Fame. Côté scène britannique actuelle, Danny Boyle a fait appel aux rappeurs écossais de Young Fathers, et à ceux, Irlandais de The Rubberbandits. Il a aussi convié les rockeurs anglais de Wolf Alice et les six Anglais de Fat White Family. Une bande originale déjantée en écoute intégrale ici :

La musique d’Iggy Pop est un véritable fil tendu d’un bout à l’autre du film. Sa quête de confiance en lui est vraiment la toile de fond du film, et ça passe par cette recherche d’Iggy Pop, jusqu’à cette fantastique scène finale sur la musique de Prodigy. Danny Boyle pour RollingStone

Programmation musicale

20h01 : LOU REED - Perfect Day
20h04 : BRIAN ENO - Deep Blue Day
20h08 : PRIMAL SCREAM - Trainspotting
20h13 : IGGY POP - The Passenger
20h23 : DAVID BOWIE - Golden Years
20h27 : CRNKO - Ransacked
20h32 : ELVIS PRESLEY - Always On My Mind
20h43 : MORY KANTE - Y
20h49 : MOBY - Porcelain
20h57 : THE CHEMICAL BROTHERS - Asleep From Day
21h02 : KIRSTY MCGEE - Sandman
21h05 : MUSE - Blackout
21h09 : THE CLASH - Hitsville U.K.
21h14 : PLASTIC BERTRAND - Ca Plane Pour Moi
21h17 : DIDO - If I Rise
21h34 : THE SMITHS - There Is A Light That Never Goes Out
21h38 : BOB DYLAN - The Times They Are A Changin
21h43 : VLADIMIR ASHKENAZY - Nocturne En Mi Bemol Majeur Op 9 N
21h55 : FRANKIE GOES TO HOLLYWOOD - Relax

Commentaires