Certains l'aiment Fip : Wong Kar-wai
Wong Kar-wai à Shangai en 2016 / Getty

Mercredi 18 janvier à 20h, FIP vous embarque dans l'univers musical romantique des films du cinéaste hongkongais Wong Kar-wai.

FIP met le cinéma sur écoute et invite les auditeurs à une balade dans l’imaginaire musical d’un cinéaste, d’un genre ou d’un compositeur de BO. Mercredi 18 janvier à 20h, FIP vous plonge dans cet univers musical cathodique. Une émission présentée par Susana Poveda, réalisée par Denis Soula et mise en musique par Milena Rousseau.

Perfectionniste invétéré, le réalisateur de In The Mood For Love, ChungKing Express et 2046, met toujours un temps considérable pour nous présenter un nouveau chef-d'oeuvre et trois ans ont déjà passé depuis son dernier long-métrage The Grandmaster. Orfèvre romantique à l'esthétisme raffiné, Wong Kar-wai a fait parler de lui fin 2016 avec la comédie romantique See You Tomorrow qu'il a produite mais aucun de ses futurs projets en tant que réalisateur n'est aujourd'hui confirmé. Un silence que FIP a décidé de rompre en vous plongeant dans la richesse musicale de ses oeuvres car chaque bande originale du maître hongkongais relève de la playlist idéale. 

Fallen Angels (Les Anges déchus) de Wong Kar Wai (1995)

Fallen Angels (Les Anges déchus) de Wong Kar Wai (1995)

Un amour de la musique transmis par sa mère aux goûts éclectiques et fan de Nat King Cole que l'on entend dans In The Mood For Love. Si Wong Kar-wai admire la complicité des mythiques duos Fellini et Rota, Herrmann et Hitchcock ou Leone et Morricone, le cinéaste a du mal à confier son imaginaire à un réalisateur excepté avec Shigeru Umebayash. Comme Tarantino, Jarmusch à ses débuts ou Almodovar, Wong Kar-wai travaille différemment et part souvent d'une musique qui lui inspire des sentiments, des situations et des espaces temps pour écrire. Tango, pop, jazz, reggae ou opéra, les inspirations musicales du cinéaste sont multiples et chacun de ses films est marqué par des titres phares: California Dreaming dans Chungking Express, Tango appassionato et Cucurrucucu Paloma dans Happy Together, Song Yumeji's theme et Quizàs, quizàs, quizàs dans In the Mood for Love ou Perfida dans 2046.
Retrouvez dans cette playlist quelques pépites de l'univers musical de Wong Kar-wai :

Il me semble que la musique est la forme de communication la plus pure. Ce ne sont que des notes, mais c’est un langage universel, et ces simples notes créent du sentiment, de l’émotion. Souvent, je pars d’une chanson et le film se construit à partir d’elle et autour d’elle. Quand je pense à une chanson spécifique, elle est omniprésente dans ma tête, et le film progresse alors que cette chanson m’accompagne mentalement. C’est un processus créatif très organique. Wong Kar-wai, Entretien pour les Inrocks

Programmation musicale

20h01 : SHIGERU UMEBAYASHI - Yumeji S Theme
20h08 : DINAH WASHINGTON - What A Difference A Day Makes
20h14 : MARIANNE FAITHFULL - As Tears Go By
20h37 : ASTOR PIAZZOLLA - Finale
20h41 : CAETANO VELOSO - Cucurrucucu Paloma
20h45 : NAT KING COLE - Aquellos Ojos Verdes
20h57 : ANGELA GHEORGHIU - Casta Diva
21h10 : CONNIE FRANCIS - Siboney
21h13 : DEAN MARTIN - Sway
21h15 : LAURIE ANDERSON - Speak My Language
21h31 : OTIS REDDING - Try A Little Tenderness
21h36 : CAT POWER - The Greatest
21h41 : NORAH JONES - The Story
21h46 : MAVIS STAPLE - Eyes On The Prize
21h50 : AMOS LEE - Skipping Stone

Commentaires