Les musiques de Lino Ventura
Lino Ventura en 1987 © Röhnert/Getty

Pour célébrer le trentième anniversaire de la mort de l'acteur, FIP lui rend un hommage en musique.

FIP met le cinéma sur écoute et invite les auditeurs à une balade dans l’imaginaire musical d’un cinéaste, d’un genre ou d’un compositeur de BO. Mercredi 29 novembre à 20h, FIP vous plonge dans cet univers musical cathodique. Une émission présentée par Susana Poveda, réalisée par Denis Soula et mise en musique par Patrcik Derlon.

Le 22 octobre 1987, Angiolino Ventura nous quittait à l'âge de 68 ans d'une crise cardiaque. Vraie gueule du cinéma français, Lino, l'italien de Parme a marqué par son charisme plusieurs décénnies du cinéma européen. L'ex lutteur et catcheur avait fait ses débuts au cinéma en 1953 dans Touchez pas au grisbi de Jacques Becker aux côtés de la star Jean Gabin très vite subjugué par son partenaire qu'il retrouvera plus tard dans Razzia sur la chnouf et Le clan des Siciliens.

Lino Ventura a ce qui ne peut pas s'inventer même avec le talent le mieux formé, une présence terrible, une personnalité terrible. Jean Gabin

Dans une filmographie riche de 75 films, l'acteur a alterné avec succès les polars, au début dans des rôles de cogneur, dont dix-huit films tirés de la Série noire avec Le Gorille vous salue bien, Le Deuxième Souffle, Le Clan des Siciliens, Adieu poulet, les drames (Ascenseur pour l'échafaud, L’armée des ombres, Garde à vue, Les Misérables), d'aventure (L'Arme à gauche, Cent mille dollars au soleil, Boulevard du rhum, L'aventure c'est l'aventure) et les comédies (Les Tontons flingueurs, les barbouzes, Ne nous fachons pas, l'emmerdeur...).

Le Gorille, "l'homme de la pampa, parfois rude mais toujours courtois", a tourné pour Jacques Becker, Claude Sautet, Henri Verneuil, Georges Lautner, Robert Enrico, Jean-Pierre Melville, José Giovanni, Claude Lelouch, Pierre Granier-Deferre, Claude Pinoteau ou Robert Hossein. Il choissait ses rôles et avait refusé de tourner dans Apocalypse Now de Coppola, Rencontres du troisième type de Spielberg, Le Convoi de la peur de Friedkin ou Le Vieux Fusil d'Enrico Mercredi 29 novembre à 20h, Certains l'aiment Fip célèbre l'acteur et plonge dans le meilleur des musiques de ses films de Michel Magne à François de Roubaix, en passant par Ennio Morricone, Jimmy Smith, Francis Lai ou Claude Bolling. 

Quand on a goûté à Lino, on ne peut plus s’en passer. Sa force était d’être constamment crédible. Son regard, sa voix, son charisme forçaient le respect. Claude Lelouch

Commentaires