Fip Classic Bazar du 16 mai 2014
Thomas De Pourquery © Sylvain Gripoix

Le deuxième vendredi de chaque mois de 21h à 23h, Fip présente une émission autour de la musique classique, Fip Classic Bazar. Un rendez-vous où les auditeurs ont la possibilité de découvrir des formations musicales en direct du studio 118 de Radio France.  

classic bazar mai

classic bazar mai © Radio France

Pour cette avant dernière émission de la saison, Caroline Ostermann et Julien Bienaimé recevront : Vanessa Wagner, Julia Jerosme,Solenne Païdassi et Laurent Wagschal, Natalia M. King, ArteCombo et Thomas De Pourquery.

Revivez les balances de l'émission en photo :

 

Vanessa Wagner

Ravel

Ravel © Radio France

Pianiste curieuse, Vanessa Wagner aime voyager à travers le vaste répertoire, celui du piano-forte qu'elle pratique, jusqu'à la musique de notre temps, celle de Pascal Dusapin notamment, qui lui a dédié plusieurs pièces et dont elle est une interprète favorite.
Son jeu sensible et réfléchi, sa personnalité discrète, ses choix artistiques éclectiques et engagés font d'elle une musicienne singulière.

Premier Prix du Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris à 17 ans (classe de D. Merlet), elle entre première nommée en Cycle de Perfectionnement (classe de J.F Heisser).
Les Victoires de la Musique la consacrent " Révélation soliste instrumental" en 1999.
Chambriste recherchée, elle partage volontiers la scène avec ses amis musiciens, notamment avec Augustin Dumay, dont elle est une partenaire privilégiée. Elle aime aussi travailler avec des chanteurs, particulièrement Karen Vourc'h et Georg Nigl.
Musicienne complète, Vanessa Wagner aime créer des projets originaux, des concerts mêlant pianos d’époque et pianos modernes, le travail avec des danseurs, des vidéastes, ou encore avec Murcof, musicien électronique réputé.
En novembre 2011, elle a créé avec Georg Nigl (baryton) la nouvelle pièce de Pascal Dusapin «O' Mensch», au Théâtre des Bouffes du Nord, qui sera reprise en France et en Europe.
Vanessa Wagner est Directrice Artistique du "Festival du Château de Chambord" et Artiste en Résidence à l’Arsenal de Metz.

 

 

Julia Jérosme, soprano

Julia Jerosme

Julia Jerosme © Radio France

 

Julia Jérosme est née à Paris en 1992. Elle commence très tôt l’étude de la musique (violon, piano, basse) et se passionne tout particulièrement pour le chant choral dès l’âge de 10 ans en rejoignant la Maîtrise de Paris, sous la direction de Patrick Marco. Elle participe durant sept années à de nombreuses productions au Théâtre du Châtelet, des Champs Élysées, à la salle Pleyel, la Salle Gaveau, au Zénith de Paris.

Elle quitte la Maîtrise de Paris l’année de l’obtention de son baccalauréat et entre à 17 ans en classe de chant au Conservatoire National Supérieur de Paris, où elle poursuit son apprentissage de l’art lyrique avec Valérie Guillorit.

En juillet 2012, elle participe à l’Académie d’Aix-en-Provence dans le cadre de Master classes avec François Le Roux et Jeff Cohen et en profite pour approfondir sa connaissance du répertoire français . Tout au long de l'année 2012 , Julia chante à de nombreuses reprises au Festival d'Auvers sur Oise dans le cadre de concerts intitulés "Jeunes et belles Voix"  à l'église d'Auvers ainsi qu'à la Cour de Cassation à Paris. Elle participe aussi à l’émission de Gaëlle Le Gallic « Génération Jeunes Interprètes » à l’occasion d’une carte blanche donnée à la compositrice Tatiana Probst le 21 Janvier 2013 sur France Musique. 

Elle obtient cette année son Prix de chant en Licence au CNSM de paris avec Mention Très bien a l'unanimité .

 

Solenne Païdassi et Laurent Wagschal

Solenn Laurent

Solenn Laurent © RF

 

Solenne Païdassi

La violoniste française Solenne Païdassi a remporté le Concours Long-Thibaud 2010.

Elle est Révélation Classique de l’Adami 2012. Récompensée par de nombreux prix, en France et à l'étranger, entre autres au Concours International de Hanovre 2009, au concours Sion-Valais, et le concours Gyeongnam en Corée.

Elle joue un violon de Lorenzo Storioni de 1779, prêté par la fondation Deutschen  Stiftung Musikleben à Hambourg.

Solenne Païdassi a déjà donné concerts et récitals partout dans le monde. Sa carrière l’a  déjà amenée à jouer dans les salles les plus prestigieuses.

Elle a joué à la Tonhalle de Zürich, au Victoria Hall de Genève, au Carnegie Hall de New  York, au Concertgebouw d'Amsterdam, salle Gaveau à Paris et a participé à de nombreux festivals, tels que le Festival International de Colmar, le Festival Radio-France de Montpellier, “la Folle Journée” au Japon, le Festival International de Musique de Tongyeong, le Festival International de Sion Valais.

Membre actif de l'ensemble “Il Gioco col Suono”, elle a reçu la bourse “Yehudi Menuhin: Live Music Now”

 

Laurent Wagschal

Pianiste parmi les plus originaux et brillants de sa génération, Laurent Wagschal s'est distingué depuis plusieurs années par son engagement pour défendre le répertoire de la musique française et notamment ses compositeurs oubliés. En témoigne ainsi sa discographie riche d'une vingtaine d'enregistrements et parmi lesquels figurent notamment des enregistrements monographiques consacrés aux oeuvres pour piano de Dukas, Pierné, Schmitt, Emmanuel ; les Nocturnes de Fauré ; le Concert de Chausson et le Double Concerto de Mendelssohn avec Nicolas Dautricourt et l'Orchestre d'Auvergne ; la musique de chambre de Debussy avec les solistes de l'Opéra de Paris ; l'intégrale des oeuvres pour violon et piano de Szymanowski avec Nicolas Dautricourt ; l'intégrale de la musique de chambre avec vents de Saint-Saëns réalisée avec les solistes de l'Orchestre de Paris, enregistrement nominé aux Victoires de la Musique Classique 2011 dans la catégorie "Meilleur enregistrement de l'année". 

Il a remporté plusieurs prix internationaux et s'est déjà produit en soliste avec notamment l'Orchestre des Concerts Lamoureux, l'Orchestre Pasdeloup, l'Orchestre de la Cité Universitaire de Paris, l'Orchestre d'Auvergne, le Brussels Philharmonic Orchestra et l'Orchestre Classica de Moscou.

 

 

Natalia M. King

Natalia M king

Natalia M king © Radio France

D’origine dominicaine, Natalia M. King est née en 1969 dans le quartier latino-américain de Brooklyn. Alors qu’elle est adolescente, sa famille quitte le

« barrio » pour s’installer à Rochester, dans l’état de New York. A l’université, elle étudie un temps la sociologie et l’histoire. Puis, alors que la majorité de ses contemporains choisissent confort et profit, elle plaque toute idée de réussite sociale et dans la grande tradition beatnik, comme l’ont fait avant elle Jack Kerouac ou Woody Guthrie, elle claque la porte de chez elle et décide de faire la route. Elle se souvient : l’appel du grand large ! Quand il commence à te travailler, tu ne peux pas y résister longtemps…

 

Carnet de notes en poche, la voilà qui sillonne telle une exploratrice les Etats-Unis d’Est en Ouest, s’arrête ici ou là au gré de ses envies (le Grand Canyon, l’Oregon, Seattle, l’Alaska…), tâtant à tous les petits boulots existants. Elle finit par s’établir à Los Angeles.

C’est dans la Babylone californienne que débute sa carrière de musicienne. Fender Stratocaster en main, c’est aussi là qu’elle se plonge dans le bain des musiques des années soixante et soixante-dix qui n’en finissent pas de résonner : Jimi Hendrix, les Doors, Janis Joplin, Crosby Stills Nash & Young, le Grateful Dead, sans oublier les piliers de la black music, Aretha Franklin, Otis Redding, Marvin GayeC’est en les écoutant tous que je me suis forgé mon propre style, explique-t-elle. En pleine hégémonie hip hop, la jeune Afro-Américaine affiche clairement sa différence, qui échappe aux canons et aux goûts traditionnellement associés à son âge et à sa couleur de peau. Ses maîtres à composer et à chanter sont en majorité issus de la scène rock et du rhythm’n’blues historique et ont connu leur heure de gloire alors qu’elle voyait le jour. Elle sourit : Je ne crois pas au conflit des genres, ni à celui des générations et je n’accorde aucune foi aux soi-disant traditions socio-ethniques Ce que je sais, c’est que les chorus d’Hendrix sont universels et immortels ! La voix de Janis aussi !

 

 

ARTECOMBO

ArteCombo

ArteCombo © Radio France

Issu de la rencontre de cinq musiciens de sensibilités et de cultures différentes, ArteCombo voit le jour en janvier 2007. Lauréat du 6ème concours international de quintette à vent « Henri Tomasi » de Marseille, l’ensemble n’en demeure pas moins atypique dans le milieu de la musique de chambre, se singularisant, notamment, par ses choix musicaux novateurs et les collaborations artistiques iconoclastes qu’il entreprend.

 

Outre ses qualités intrinsèques de quintette, ArteCombo, ouvert et curieux, demeure toujours en quête d’univers musicaux et artistiques très différents et se voit ainsi régulièrement invité à se produire dans des salles et festivals aux programmations multiples et variées : Des paillettes du festival de Cannes à la convivialité des rencontres populaires internationales de Glomel, de l’âpre musique d’un Claude Vivier à la drôlerie d’un Luciano Bério, de l’univers ludique de la musique de films à la magie du conte musical, du Périgord au Japon, ArteCombo s’amuse, partage, s’enrichit et poursuit allègrement ses chemins de traverse. 

 

Le disque « Carnet de route », second opus aux Editions Hybrid’music, sort en septembre 2011 et invite à un voyage musical, des Balkans jusqu'aux confins de l'Asie, jalonné de pièces évocatrices des musiques traditionnelles de différents pays. A ces œuvres rares et originales, inédites pour certaines, ArteCombo ajoute un des fleurons du répertoire, le premier quintette à vent de Jean Françaix, compositeur dont a été fêté en 2012 le centième anniversaire de la naissance.

Le groupe sera composé de:

  • Mayu Sato-Brémaud, Flûte
  • Baptiste Gibier, Hautbois
  • Annelise Clément, Clarinette
  • Cyril Normand, Cor
  • Frank Sibold, Basson

 

Thomas DE POURQUERY

Le saxophoniste Thomas de Pourquery est de ceux qui font vivre le jazz français par leur créativité et leur audace. Car de l'audace, voire de la douce folie il en faut pour reprendre le répertoire cosmique de Sun Ra comme il le fait sur l'album "Play Sun Ra" avec les musiciens illuminés de son projet Supersonic. 

L'artiste, habitué de Fip nous avait dejà fait l'honneur de venir nous faire partager son amour de Sun RA à l'occasion d'un Club Jazzafip et le disque avait été sélection jazz de la semaine.

Le groupe operera sous forme de trio:

  • Thomas De Pourquery, sax/chant
  • Arnaud Roulin, piano
  • Frédérick Galiay, Basse

Programmation musicale

21h01 : Sov Lilla Alma
21h05 : La Fille Aux Cheveux De Soie
21h27 : Fip Classic Bazar
21h56 : Fip Classic Bazar
22h26 : Fip Classic Bazar
22h56 : Fip Classic Bazar

Commentaires