Fip Classic Bazar du 14 juin 2015

Le deuxième dimanche de chaque mois de 17h à 18h, Fip présente une émission autour de la musique classique, Fip Classic Bazar. Un rendez-vous qui offre la possibilité aux auditeurs de venir entendre des formations musicales en live au studio 107 de la Maison de la Radio.

Le dimanche 14 juin, pour le dernier Fip Classic Bazar de la saison, Caroline Ostermann et Julien Bienaimé recevaient le prometteur Quatuor Bergen, le ténor lyrique Julien Behr, le chanteur Bastien Lallemant et l’ensemble Sirba Octet.


Julien Behr

IMG585_Julien-Behr_Eric-Mercier

© Eric Mercier

Arpentant les planches depuis son plus jeune âge, d’abord au théâtre puis à l’Opéra, Julien Behr fait ses débuts internationaux en 2009 au Festival d'Aix-en-Provence dans le rôle-titre d'Orphée dans Orphée aux Enfers. Cette année-là il reçoit le prix de la "Révélation artiste lyrique" de l'ADAMI. Il achève ses études d'art lyrique l’année suivante au Conservatoire National Supérieur de Musique de Lyon avec un Premier Prix. Depuis, on a pu notamment l'entendre interpréter à travers l’Europe et jusqu’aux Etats-Unis plusieurs opéras de Mozart (Die Zauberflöte, Idomeneo et Così fan tutte), ainsi que le rôle de Nemorino pour L’elisir d’amore de Donizetti ou le très italien Aci and Galatea de Haendel. Il est à nouveau nommé dans la catégorie "Révélation artiste lyrique" aux Victoires de la musique classique en 2013. Julien Behr tient actuellement le rôle de Tamino dans Die Zauberflöte de Mozart jusqu’au 28 juin à l’Opéra National de Paris.


Bastien Lallemant

IMG585_Bastien-Lallemant_Franck-Loriou

© Franck Loriou

Fip suit Bastien Lallemant depuis "Les premiers instants", son album paru en 2003. Sa dernière oeuvre "La maison haute", coup de cœur de l’Académie Charles Cros 2015,  est un recueil d’histoires tout en subtilité. Des mélodies minimales et des arrangements soignés, à mi-chemin entre Dominique A et Gainsbourg. Ces albums "Le verger" en 2010 et le récent "La maison haute" étaient en sélection Fip. Entre ces deux albums, 5 années de siestes aux quatre coins de la France. Le concept de sieste acoustique que l’auteur-compositeur-interprète diffuse autour de lui est une expérience singulière puisqu’il invite les gens à s’allonger dans l’obscurité et à se laisser bercer par un artiste qui chantent sous une simple ampoule. C’est seul avec sa guitare que Bastien Lallemant nous interprètera quelques titres de son choix.


Sirba Octet

IMG585_Sirba-Octet_Bernard-Martinez

© Bernard Martinez

Sept musiciens issus de prestigieuses formations classiques réunis sous l’impulsion du violoniste Richard Schmoucler constituent le Sirba Octet depuis 2003. L’ensemble propose une relecture originale du répertoire yiddish et tzigane. Leur musique nous transporte dans un voyage acoustique au cœur de l’Europe de l’Est et fait revivre les ambiances festives aux accents slaves et yiddish. Sirba Octet s’attache savamment à réunir tous les genres dans leur bouillon culturel musical. Au fil des rencontres et des collaborations, le répertoire traditionnel se retrouve traversé de jazz, de salsa, d’air de comédies musicales ainsi que de musique de chambre et même de musique symphonique. Une singularité que l’octet définit comme du Classique World.


Quatuor Bergen

IMG585_Quatuor-Bergen

Mathilde Klein, Sébastien Greliak, Mirabelle Le Thomas et Hanna Salzenstein : deux violons, un alto et un violoncelle. Les 4 étudiants du Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris, tous déjà expérimentés dans des formations  diverses en musique de chambre, développent une réelle entente humaine et musicale entre eux. Ils décident de former ensemble le Quatuor Bergen en Janvier dernier. Encore en plein cursus d’apprentissage de leur art, la formation pleine de promesse leur permet d'approfondir ensemble leur travail et d’acquérir davantage d’expérience.

Dimanche 14 juin dès 17h sur l’antenne de Fip, le Quatuor Bergen a côtoyé une formation chevronnée comme le Sirba Octet, un interprète récemment sorti de l’école, Julien Behr, qui déjà a fait ses preuves auprès des plus grands et un auteur-compositeur qui sillonne les routes en la personne de Bastien Lallemant dont le dernier album "La maison haute" est unanimement salué par la critique. 
L’émission est réalisée par Gabriel Fadavi.

Le diaporama des photos de l'enregistrement sont à voir juste en dessous :

 


Commentaires