Fip livre ses musiques : "La Petite Communiste qui ne souriait jamais" de Lola Lafon
Lola Lafon © Gil Roy

Chaque jeudi de 21h à 21h30, Fip livre ses musiques. Une émission musicale originale où Fip illustre d'une savante ambiance musicale un ouvrage, vous invitant à la découverte d'une œuvre, nouveauté ou réédition, en collaboration avec lechoixdeslibraires.com.

Le jeudi 10 avril à 21h, Fip Livre ses Musiques sera consacré au roman "La Petite Communiste qui ne souriait jamais" de Lola Lafon (chez Actes Sud) . Une émission présentée par Laurence Figoni, mise en musique par Milena Rousseau et réalisée par Denis Soula. Avec la participation de Stanislas Rigot de la librairie Lamartine (Paris 16e).

Parce qu'elle est fascinée par le destin de la miraculeuse petite gymnaste roumaine de quatorze ans apparue aux JO de Montréal en 1976 pour mettre à mal guerres froides, ordinateurs et records au point d'accéder au statut de mythe planétaire, la narratrice de ce roman entreprend de raconter ce qu'elle imagine de l'expérience que vécut cette prodigieuse fillette, symbole d'une Europe révolue, venue, par la seule pureté de ses gestes, incarner aux yeux désabusés du monde le rêve d'une enfance éternelle. Mais quelle version retenir du parcours de cette petite communiste qui ne souriait jamais et qui voltigea, d'Est en Ouest, devant ses juges, sportifs, politiques ou médiatiques, entre adoration des foules et manipulations étatiques ?

 

"C’est un dialogue fantasmé entre Nadia Comaneci, la jeune gymnaste roumaine de quatorze ans devenue, dès son apparition aux J. O. de 1976, une idole pop sportive à l’Ouest et « plus jeune héroïne communiste » à l’Est, et la narratrice, « Candide occidentale » fascinée, qui entreprend d’écrire son histoire, doutant, à raison, des versions officielles. L’histoire d’une jeune fille face à ses juges, qu’ils soient sportifs, politiques, médiatiques, désirée et manipulée également par les États, qu’ils soient communistes ou libéraux. L’histoire, aussi, de ce monde disparu et si souvent caricaturé : l’Europe de l’Est où j’ai grandi, coupée du monde, aujourd’hui enfouie dans une Histoire close par la chute d’un Mur". (Lola Lafon)

 

Lola Lafon est l'auteur de trois romans parus aux éditions Flammarion : 
-Une fièvre impossible à négocier (2003 ; "J'ai Lu", 2006) ; 
-De ça je me console (2007 ; "J'ai Lu", 2009) 
-Nous sommes les oiseaux de la tempête qui s'annonce (2011)

Albums de Lola Lafon

Albums de Lola Lafon © DR

 

Lola lafon est également musicienne. Un premier album « Grandir à l’envers de rien » est sorti en 2006 chez Label Bleu/Harmonia Mundi et le deuxième, « Une vie de voleuse » en 2011 chez Harmonia Mundi. Chaque sortie de roman a été accompagnée d’un « concert lecture ». Pour  La Petite communiste qui ne souriait jamais , elle prévoit également une création (si ces concerts-lectures sont surtout donnés dans des théâtres et des festivals du livre, elle aime également à  les délocaliser et à les proposer en version courte ou simplement à deux — elle-même plus un musicien— dans des librairies qui pourraient souhaiter les accueillir.) 

 

 

La Petite Communiste qui ne souriait jamais

La Petite Communiste qui ne souriait jamais © Actes Sud

 

Programmation musicale

20h30 : Indigo
20h39 : I Remember April
20h46 : Summertime
20h52 : The Tower

Commentaires