Les Bijoux de pacotille de Céline Milliat-Baumgartner

Jeudi 19 mars, Fip Livre ses Musiques a mis en notes et en ondes "Les Bijoux de pacotille" de Céline Milliat-Baumgartner

Chaque jeudi de 21h à 21h30, Fip livre ses musiques. Une émission musicale originale où Fip illustre d'une savante ambiance musicale un ouvrage, vous invitant à la découverte d'une œuvre, nouveauté ou réédition.

Jeudi 19 mars à 21h, Susana Poveda, Denis Soula à la réalisation et Miléna Rousseau à la programmation présentent "Les Bijoux de Pacotille" de Céline Milliat-Baumgartner aux éditions Arléa, avec pour bande-son des extraits de Pascal Comelade, BadbadNotGood, ou encore Cocorosie.

Céline Milliat-Baumgartner est avant tout comédienne. Née le 13 août 1976, elle grandit entourée de ses parents et de son frère. En 1985, son père et sa mère sont tués dans un accident de voiture. Recueillie par sa tante, la fratrie vivra tant bien que mal ce terrible drame. Les disciplines artistiques donneront du sens à sa vie mise en miettes, et après 10 années de formation de danse classique, c’est vers le théâtre que se tourne la future écrivaine.

En 2001, elle « monte à Paris », armée d’une forte conviction chevillée au corps et passe  l’audition de théâtre de la Classe libre de l’Ecole Florent avec succès. Elle y vivra trois années riches et denses (avant de devenir elle-même un des professeurs d’art dramatique du cours). Aujourd’hui comédienne ardente à la scène et actrice sur quelques plateaux de cinéma, Céline Milliat-Baumgartner aime le risque et l’aventure. Ses choix artistiques vont vers les mises en scène où les performances qui la mettent à l’épreuve. En parallèle, Céline Milliat-Baumgartner découvre aussi dans l’écriture, une thérapie exutoire.

3o ans après la disparition de ses parents, elle écrit son premier roman autobiographique « Les Bijoux de pacotille ». Nourri de bribes de souvenirs reconstitués, ce livre, dit-elle, est néanmoins une fiction.

Le 19 juin 1985, à 3h30 du matin, une voiture sort de la route. Deux corps carbonisés en sont extraits. La petite fille est dans sa classe de CE2 lorsqu’elle apprend la mort accidentelle de ses parents mais ne peut y croire.
Tout a brûlé sauf une boucle d’oreille et deux bracelets en argent calcinés. Recueillie par sa tante, Céline et David vivent à Lyon, dans une famille recomposée et bienveillante, mais dorénavant ils sont « orphelins », un statut qui rend inatteignable. Difficile de faire son « deuil » si jeune!, d’accepter l’absence. La mort hante la jeune Céline, elle ne l’apprivoise pas.
 
Il lui a fallu du temps pour faire de cette histoire un chemin d’écriture. Le premier acte fut de s’atteler à retracer les souvenirs. Le départ de ce travail de mémoire fut le film « La femme d’à côté » de François Truffaut.
Sa mère, l'actrice Michèle Baumgartner, y jouait l’amante de Gérard Depardieu. Puis d’autres souvenirs sont arrivés…

 "Elle porte des pierres précieuses à l’annulaire et des bracelets de pacotille qui brillent et s’entrechoquent à son poignet, c’est un cliquetis rassurant qui m’apaise. C’est son bruit à elle. ”
“ Mon père me prend par la main, m’emmène à l’école en oubliant de mettre une culotte sous ma jupe, mon père est distrait, pressé et mal organisé, mais ne manque pas d’amour pour moi." Les Bijoux de Pacotille (extraits)

 
Ils sont si beaux, ce père, souvent absent pour son travail et cette mère actrice !.
Ces parents qui s'aiment passionnément, croquent la vie à pleine dent, se disputent, se réconcilient, donnent de l'amour, de la tendresse, du rêve. Elle leur parle toujours. Elle les réinvente.
 

Je guette le monstre du placard, le ronron du chat, je réveille mon frère, j’appelle ma mère pour un dernier baiser, pour qu’elle fasse glisser son ongle sur la paume de ma main, pour un pipi, pour lui dire un secret, parce que j’ai trop chaud, trop peur, mal au cœur, pas sommeil, puis mon père encore et encore, même quand il n’est pas là, puis ma mère une nouvelle fois, une dernière fois par pitié, pour qu’elle m’apporte un verre d’eau, j’ai trop soif au secours, jusqu’à ce qu’elle me dise épuisée, à bout : “Mais comment tu feras quand on ne sera plus là ? Les Bijoux de Pacotille (extraits)

  

Les Bijoux de Pacotille cover 585 2

Avec beaucoup de pudeur Céline Milliat-Baumgartner confie la douleur de l’absence jour après jour, la perte de repères, la peur de l’avenir, la difficulté de se trouver en face des autres sans provoquer la pitié, la petite boîte glissée sous le lit, contenant quelques bricoles témoins du temps où la famille était heureuse…

Un roman foudroyant et poignant mis en lumière et en musiques jeudi 19 mars à 21h sur FIP.

"Les Bijoux de Pacotille" sur le site web des éditions Arléa

Programmation musicale : 

- Hikaru Hayashi : L'île nue
- Pascal Comelade : Historia de un amor
- Badbadnotgood : Limit to your love
- Georges Delerue : La femme d'à côté
- Cocorosie : Candyland
- Grant Green : Motherless child
- Gabriel Yared : Nicolas
- Deux Filles : Fleurs doll
- David Enhco : Childhood memories
- Bill Carrothers : Wild rose lane
- Kate Bush : Army dreamers.


Commentaires