Écouter l’émission disponible jusqu'au 16/12/2016

►► Revivez en replay vidéo le concert exceptionnel de Ludovico Einaudi au Studio 104 de la Maison de la Radio avec CultureBox.

Seulement cinq mois après "Taranta project", le maître italien de la musique minimaliste sortait son nouvel album "Elements" (en Sélection Fip). Deux ans après le succès de l'album "In a Time Lapse", le maître italien des mélodies atmosphériques et minimalistes, s'est installé pendant trois mois sur ses terres de Langhe dans le Piémont pour enregistrer son treizième projet "Elements".

 Piano, cordes, percussions, guitares et touches électroniques s’organisent et s’entrecroisent au service d’une nouvelle inspiration murie pendant deux ans. On y sentira la terre, le feu, le vent, l’eau mêlés à d’autres éléments comme l’amour et la haine, mais aussi des réflexions autour des oeuvres de Kandinsky, Klee ou Klimt.Architecte sonore et génial mélodiste, Ludovico Einaudi se situe lui même entre Arvo Pärt, Brian Eno, Erik Satie, Steve Reich, Pink Floyd et Radiohead. Ses strucures répétitives et ses pulsations rythmiques organiques nous plongent dans une rêverie béate et salvatrice. Ludovico Einaudi sera également en concert le 6 avril 2016 au Grand Rex à Paris, puis le 9 avril au PMC/ Salle Erasme à Strasbourg.

Découvrez Ludovico Einaudi au studio 104 dans l'oeil de Christophe Abramowitz :

Ludovico Einaudi #Live à Fip

Pour ce nouveau sommet de l'élégance Ludovico Einaudi s'est entouré de Francesco Arcuri, Marco Decimo, Mauro Durante, Alberto Fabris, Federico Mecozzi et Redi Hasa. Il a aussi fait appel à l’ensemble de cordes bataves du Amsterdam Sinfonietta, au fidèle berlinois Robert Lippok, au percussionniste brésilien Mauro Refosco et au violoniste sud-africain Daniel Hope. L'artiste a réussi en quinze ans à se créér un répertoire unique, à la fois riche et sobre, épuré et foisonnant d'idées. Ses mélodies lunaires sont ici joyeusement ornementées par les apports subtils de cordes, de percussions et d'éclairs électros. Le chant de son piano et le lyrisme incroyable de ces nouvelles pièces nous guident dans ce dédale d'émotions, de la plus mélancolique à la plus exaltée. 

Ludovico Einaudi couv Elements

Commentaires