Écouter l’émission disponible jusqu'au 12/05/2017
Live à Fip : Max Romeo & Family
Max Romeo au Cabaret Sauvage le 11 mai 2016 | Piotr Grudzinski

Jeudi 12 mai à 20h, notre hommage à Bob Marley continue avec la diffusion du concert de Max Romeo enregistré la veille au Cabaret Sauvage à Paris.

Après un Club Jazzafip consacré au jazz jamaïcain, une plongée dans les musiques de films reggae avec Certains l'aiment Fip et une Nuit Bob Marley, FIP continue son hommage à la légende du reggae avec la diffusion du concert de Max Romeo enregistré la veille au Cabaret Sauvage à Paris. Qui de mieux qu’une figure emblématique de l’âge d’or du reggae pour célébrer Bob Marley ? Max Romeo est accompagné ici par ses deux fils Ronaldo et Romario ainsi que sa fille Azana Smith alias Xana Romeo.

"Wet Dream", "Three Blind Mice", "I Chase the Devil", "War Ina Babylon", le chanteur Max Romeo a écrit quelques-unes des plus belles pages du roots reggae. Né en 1944 à St d'Acre, dans la paroisse de Saint Ann, Maxwell Livingston Smith a travaillé dans une plantation de canne à sucre avant de rejoindre la capitale Kingston. Dans les années 60, il gagne son surnom de Romeo avec son style romantique (Lovers rock) et rejoint le groupe The Emotions avec qui il sort plusieurs singles. Après une première tentative infructueuse en solo il retourne auprès de The Emotions puis sort en 1968 "Wet Dreams" avec l'incontournable producteur Lee "Scratch" Perry. Le single est un hit en Jamaïque et au Royaume-Uni malgré une interdiction d'antenne pour un titre trop explicite.

Avec les albums solo "A Dream" (1969) et "Let the Power Fall" (1970), Max Romeo, a pris un virage politique, notamment auprès du PNP, et rejoint le rastafarisme. Il sort l'album-concept engagé "Revelation Time" en 1975 enregistré avec le Wailers ou Soul Syndicate. L'album comprend des titres inspirés par les leaders Marcus Garvey ou Martin Luther King. L'année suivante Max Romeo sort son chef-d'oeuvre "War Ina Babylon" enregistré avec Lee "Scratch" Perry et son collectif The Upsetters.

Lee "Scratch" Perry, furieux contre Bob Marley qui vient de rejoindre l'écurie de Chris Blackwell (Island), met un terme à la collaboration avec Romeo. Ce dernier s'exile aux Etats-Unis et travaille avec les Rolling Stones sur "Dance" de l'album "Emotional Rescue". L'année suivante Keith Richards produit et participe à l'album du jamaïcain "Holding Out My Love to You". Si Romeo sort plusieurs albums dans les années 90 il faut attendre l'étonnant "In This Time", enregistré avec la formation acoustique italienne Tribu Acustica, pour que ce dernier renoue avec le succès. Dernièrement le chanteur nous a offert un magnifique duo avec le chanteur ivoirien Tiken Jah Fakoly sur l'album "Racines".

Programmation musicale

21h39 : MASSIVE ATTACK - Safe From Harm
21h48 : BILLY COBHAM - Stratus
21h54 : PARLIAMENT - Mothership Connection

Commentaires