Nouvelles Vues, saison 2, épisode 9- Blue Note: Herbie Hancock / LeRoi Jones / Léo Delafontaine
©

Fip fête les 75 ans du label Blue Note avec une série de 15 créations originales : 15 albums historiques du label inspirent le choix de textes littéraires imprégnés par le jazz, tandis que chaque création sonore de 3’30 (musique et texte) inspire à son tour l’interprétation d’un photographe contemporain en 25 images.

S02E09 – Hancock / Jones / Delafontaine: 

Découvrez les autres épisodes de la collection de carnets sonores pour une balade en 15 épisodes dans l’histoire de Blue Note, de la littérature américaine et dans la photographie contemporaine.

LA MUSIQUE - Herbie Hancock - Maiden Voyage, 1965 : extraits des morceaux “Maiden voyage“ et “Dolphin Dance”

On retrouve sur cet album lyrique et audacieux la rythmique du jeune Herbie Hancock telle qu’il la pratique dans le quintet de Miles Davis depuis deux ans. Ron Carter est à la basse et Tony Williams à la batterie, George Coleman, au saxophone ténor, et Freddie Hubbard, à la trompette.

LE TEXTE - LeRoi Jones, Le système de l’enfer de Dante, écrit en 1965, Clamann-Levy, 1970 pour la traduction française de Pierre Alien.

Historien du jazz et du blues, éditeur de Kerouac et Ginsberg, dramaturge scandaleux, griot radical, poète activiste, révolutionnaire, romancier, chroniqueur de jazz, notamment pour Jazz Magazine, LeRoi Jones, alias Amiri Baraka a toute sa vie cherché, avec rage et ardeur, à ce que les Noirs se réapproprient leur musique, affirment leur autonomie, et arrachent le jazz aux griffes des « imposteurs ».

LA PHOTO - Léo DELAFONTAINE

 « On a tous fini un soir par échouer dans un bar sans trop savoir pourquoi. Ce bar pour moi ce fut l'Arsouille, avec sa clientèle bigarrée et improbable, son jukebox (2€ les cinq chansons) et David son serveur bienveillant et impassible. L'endroit idéal donc pour réactualiser ce magnifique texte décadent de LeRoi Jones doublé de la musique d'Herbie Hancock. » Né en 1984 à Rouen, diplômé en photographie et en littérature française, Léo Delafontaine se consacre depuis plusieurs années à la photographie documentaire - un reportage en 2011 sur les trois monothéismes dans la région de Beauvais, un autre sur les micronations en 2013, tous deux parus aux éditions Diaphane. Il fait partie du collectif France(s) Territoire Liquide et de l’agence Picturetank.


Commentaires