Live spécial victoire de la musique, catégorie album musique du monde
Winston McAnuff fixi MEA © Radio France

Samedi 15 février Fip vous proposait 30 minutes de live avec les 3 artistes nommés aux victoires de la musique dans la catégorie musique du monde.

Cette année, la catégorie album de musique du monde présentait 3 artistes que vous avez pu découvrir avec Fip:

 

Après le club jazz à fip vous pouviez retrouver les 3 artistes:

maya andrade

maya andrade © Radio France

« Lovely Difficult » - Mayra Andrade

 Née à Cuba par hasard, elle grandit à Praïa la capitale du Cap Vert sur l’île de Santiago où la musique est plus percussive qu’à São Vicente l’île de Cesaria. Installée à Paris elle y concocte à 28 ans son déjà quatrième album, qu’elle assume beaucoup plus pop que les précédents, afin de conquérir le monde. Elle chante en cinq langues sur ce « Lovely difficult » et sait s’entourer de jolies collaborations, Biolay, Piers Faccini, Hugh Coltman ou encore Yaël Naim, et réussit un album malgré tout homogène.

Mayra Andrade a par ailleurs enregistré et publié un album live au 105 à écouter ci-dessous:

« A new day » - Winston McAnuff & Fixi

Sur « A new day » on entend des mélanges des partages, des cultures mixées. L’un McAnuff est jamaïcain, rasta chanteur résident parisien depuis 10 ans et remis en lumière par Bazbaz, l’autre Fixi est accordéoniste, héritier des titis parisiens et membre fondateur du groupe Java. En 2006 ils avaient déjà croisés leurs routes sur le remarqué disque Paris’rocking du premier nommé. Sept ans plus tard en réel duo ils inventent un style unique entre Rock, Reggae, Soul, Musette et même Maloya. A la voix cabossée de Winston répond l’accordéon (ou le piano) canaille de Fixi sans que jamais l’un ne domine l’autre. Où sont leurs racines, Kingston ou Belleville ?

Winston McAnuff
Winston McAnuff © Bruno Chabert / Radio France

Les deux artistes étaient les invités d'une Fip Session live en décembre dernier, une émission à réécouter ici.

 

et le vainqueur de cette année:

maalouf

maalouf © Denis rouvre

Ibrahim Maalouf ©Denis rouvre

« Illusions » - Ibrahim Maalouf

Rares sont les artistes qui sont nommés à la fois dans les Victoires de la Musique et les Victoires du jazz, Bumcello avant lui avait réussi ce pont-là. Détenteur de la catégorie reine « Artiste de l’année » dans le giron jazz en 2013, Ibrahim Maalouf pointe son nez en album de musiques du monde, logique pour ce trompettiste de talent qui parcourt le monde, et qui est né à Beyrouth. Il a réussi à faire exploser toutes les frontières et joue aussi bien avec Vincent Delerm, Sting ou Grand Corps Malade. Jazz bien sûr, rock pour la curiosité, il n’oublie pourtant jamais ses origines et a appris de son père lui aussi trompettiste, les rythmes de l’Orient présents sur son cinquième album en tant que compositeur. « Illusions », comme celles du magicien qu’on aime à croire, commence avec le point de vue le plus dramatique des choses : le cynisme, et évolue ensuite lentement vers la lumière et l’espoir. Tour à tour inquiet et sûr de lui ce Maalouf est un souffle nouveau.

Programmation musicale

19h00 : Fever
19h08 : Detox
19h13 : Home Is Africa
19h22 : Little Sunflower
19h27 : So Near
19h28 : So Near
19h47 : Bonito Y Sabroso
19h51 : Sometime
19h58 : Ways Of Light
20h14 : Midnight Sun
20h20 : Lotus Bud
20h26 : Mood Indigo
20h29 : Malletoba Spank
20h32 : Memory Lain Hugh
20h34 : Dispidida
20h39 : La Javanaise
20h43 : Kenha Ki Ben Ki Ta Bai
20h48 : True Sorry

Commentaires