Le blues de Jimi Hendrix

Le blues de Jimi Hendrix

jimi bannière ok

jimi bannière ok © Radio France

"le blues est facile à jouer, mais difficile à ressentir."
— Jimi Hendrix

"Hendrix joue du Delta blues, d’accord, mais c’est un delta qui devait se trouver sur Mars." 
— Tony Glover

Jimi Hendrix, artiste visionnaire et novateur, est bien sûr surtout considéré dans le monde du rock puisqu'il influencera les différents styles du genre qui suivront son passage éclair dans le monde musical. Pourtant le guitariste a fondé sa musique sur le blues, son blues. Un blues parfois psychédélique, un blues avec tous les effets techniques dont il disposait, un blues atypique dénigré par les maîtres du genre comme Muddy Waters ou Howlin'Wolf (deux de ses modèles).

 

Pourtant lorsque l'on écoute "Red House" du premier album de The Jimi Hendrix Experience, pas de doute il s'agit bien d'un blues en 12 mesures, dépouillé, fidèle au blues du Delta ; mais interprété par Hendrix et ses envolées d'un autre monde !

 

C'est surtout dans la collection de disques de son père mélomane, qu'il va trouver cette influence du blues en écoutant Muddy Waters, Elmore James, Ray Charles, Big Joe Turner, Howlin' Wolf ou John Lee Hooker.

Le jeune Jimmy Hendricks avec Wilson Picket, King Curtis, Percy Sledge

Le jeune Jimmy Hendricks avec Wilson Picket, King Curtis, Percy Sledge © DR

 

Au début de sa carrière il joua avec des groupes de Rythm'n'blues comme Curtis Knight, Ike & Tina Turner ou Little Richard (qui s'en sépareront car trop "présent" sur scène). Des engagements en série qui, à défaut de lui plaire, lui donnent le temps d'affiner sa technique et son style.

 

Ces tournées lui permirent de jouer avec les grands à commencer par B. B. King qui déclarera simplement : "C'est le plus grand musicien que j'ai connu."

 

Les années 60 sont aussi l'avènement du blues revival made in England. Les Rolling Stones, The Animals, Led Zepplin, The Yardbirds ou Cream reprennent le répertoire des grands noms du blues et enregistrent avec ceux-ci Les Rolling Stones avec Muddy Watters, The Yardbirds avec Sonny Boy Williamson...

Jimi Hendrix et Eric Clapton

Jimi Hendrix et Eric Clapton © DR

 

Jimi Hendrix, est invité sur scène en 1966 par Eric Clapton alors considéré comme Le guitariste de blues. Les membres du tout jeune groupe Cream prennent une véritable leçon de blues ; Clapton déclarera : "J’ai un truc que ne connais pas Jeff Beck et Jeff a un truc que je ne connais pas, mais Hendrix est plus fort que nous deux." Jimi Hendrix s'inspirera du rock et du blues anglais ; il reprendra "Sunshine of Your Love" de Cream, utilisera des riffs de Jeff Beck...

 

Trop de notes, trop d'effets techniques, un chanteur qui marmonne (Hendrix était fan de Bob Dylan qu'il pris comme exemple et dont il reprendra plusieurs titres comme "All along the Watchtower", "Drifter Escape" ou "Like a Rolling Stone"). Un blues qui intègre le rock, la pop, l'air du temps, bref un blues trop libre pour les gardiens du temple qui taxèrent sa musique de blues pour blanc ; un comble pour celui qui inspirera les générations suivantes de bluesmen et certains de ses contemporains.

 

 

Bon nombres de disques et d'ouvrages sont sortis sur le blues de Jimi Hendrix, en voici trois en attendant la sortie de l'album "Earth Blues" :

Jimi hendrix et le blues

Jimi hendrix et le blues © RF

 

- Compilation "Blues" (1994) chez MCA
- Compilation "Martin Scorsese Presents The Blues: Jimi Hendrix" (2003) chez MCA
-"Blues pour Jimi Hendrix" (2010) de Stéphane Koechlin et Yazid Manou (chez Castor Music)