Nuit Rolling Stones - abécédaire

Biographie | Premiers pas | Pépites | Reprises | Abécédaire

 

En 50 années de carrière, les Rolling Stones ont fait couler beaucoup d'encre, beaucoup fait parler d'eux et généré beaucoup de rumeurs. Retrouvez des informations aussi anecdotiques qu'indispensables, du château français de Mick Jagger aux classements de leurs meilleurs chansons avec notre abécédaire Fip des Rolling Stones.

 

A comme arrestation

En 1967, Keith Richards et Mick Jagger sont arrêtés pour possession de drogue, une arrestation qui aurait pu signer la fin du groupe. En signe de solidarité, The Who enregistrent en moins de 24 heures une reprise de Under My Thumb et de The Last Time, l'idée étant de les sortir très vite en 45 tours pour pousser à la libération des deux musiciens. Ils seront finalement libérés avant la sortie du disque.

Les relations des Rolling Stones avec les drogues mériteraient à elles seules une encyclopédie. C'est aussi une affaire de drogue qui fit interdire de séjour en France le groupe pendant deux ans, après leur été passé sur la Côte d'Azur en 1971.

 

Mick Jagger a eu droit à plusieurs arrestations pour possession de drogue.

Mick Jagger a eu droit à plusieurs arrestations pour possession de drogue. © Getty

 

B comme Beatles

Légende urbaine, oppositions entre fans ou coup marketing ? Les Rolling Stones ont souvent été présentés comme les anti-Beatles, reste que les deux groupes étaient amis. Le deuxième single des Rolling Stones, I Wanna Be Your Man, est une composition inédite signée... John Lennon et Paul McCartney, elle sort en mars 1964 aux États-Unis.

En juin 1967, à l'occasion de la première émission de télévision diffusée mondialement par satellite, les Beatles présentent en "Mondovision" leur titre All You Need Is Love. Dans les studios d'Abbey Road où le titre est enregistré, les Stones sont dans le public et assurent une partie des choeurs.

 

Le 25 juin 1967, les Rolling Stones sont en studio avec les Beatles.
Le 25 juin 1967, les Rolling Stones sont en studio avec les Beatles. © Radio France

 

C comme cadeau

En 1964, la paire Jagger/Richards commence à écrire, alors que le groupe ne joue que des reprises. Cette première chanson chanson est offerte au chanteur américain gene Pitney. That Girl Belongs to Yesterday devient un succès en 1964. C'est évidemment la toute première reprise d'un titre des Rolling Stones.

 

 

D comme disco

Les Anglais s'adaptent aux changements de mode. En mai 1978, ils cèdent (un peu) aux sirènes du disco et sortent leur titre Miss You. Une chanson au rythme très four-to-the-floor qui atteindra la tête des "charts" américains en août de la même année. Tout le groupe niera par la suite que Miss You est inspiré par le disco, chez les Stones, seul Keith Richards les contredira : "C'était un vrai bon enregistrement disco, il a été calculé pour en être un."

 

 

F comme France

Les Rolling Stones n'ont pas fait que passer en France pour des concerts. Ils ont séjourné pendant l'été 1971 à Saint-Jean-Cap-Ferrat sur la Côte d'Azur. Ils y commencent l'écriture de leur Exile On Main Street, qui sortira l'année suivante. Ces studieuses vacances à la villa Nell Cote seront immortalisés dans le documentaire de Stephen Kijak, Stones In Exile (2010).

 

 

Mick Jagger parle français, ce qui s'explique par les vacances qu'il a passées de notre côté de la Manche dans son enfance. Il passe régulièrement en France, et il possède le château de la Fourchette depuis 1980, près d'Amboise en Tourraine.

 

H comme Hell's Angels

Les Rolling Stones font appel deux fois aux motards pour assurer la sécurité de leurs concerts, en juillet 1969, à Londres, à Hyde Park, puis en décembre lors du funeste festival d'Altamont. Les motards nourriront une profonde rancoeur vis-à-vis de Mick Jagger qui avait rendu les Hell's Angels responsable de ce désastre. On apprendra plus tard grâce au FBI, que les motards avaient lancé une "expédition assassine" qui consistait à s'introduire par bateau dans la demeure de Jagger à Long Island. La tentative de meurtre fit un flop. Une voie d'eau coulant leur embarcation.

 

 

M comme Martin Scorsese

Le réalisateur est un de ceux qui ont le plus pioché dans le répertoire des Rolling Stones pour illustrer ses films. Le titre Gimme Shelter est présent dans trois des ses films : Les Affranchis, Casino et The Departed. Comme un rêve d'enfant, le cinéaste finira par travailler avec les Stones. En 2008, il filme un de leurs concert qui donnera le film Shine a Light.

 

 

N comme noix de coco

En avril 2006, Keith Richards est en vacances dans les îles Fidji, un archipel de l'océan Pacifique. Et il joue de malchance, il commence par chuter d'un cocotier et se blesse à la tête. Toujours pendant ces jours de repos, il part faire un tour de jet-ski et provoque un accident. Il sera ensuite transporté en urgence dans un hôpital d'Auckland, en Nouvelle-Zélande, pour y subir une légère opération chirurgicale . Le "papy du rock" est un dur à cuire.

 

P COMME PANTHÉON

Le groupe anglais a été classé en quatrième place des plus grands groupes de tous les temps par le magazine Rolling Stone. Ils se trouvent juste avant Chuck Berry – qu'ils ont beaucoup repris à leurs débuts – et juste derrière Elvis Presley.

Toujours dans le magazine Rolling Stone, leur titre (I Can't Get No) Satisfaction se retrouve deuxième au classement des 500 plus grandes chansons de tous les temps. Ils sont simplement devancés par Bob Dylan et son Like A Rolling Stone, un titre qu'ils reprendront, eux aussi (ici mis en scène par Michel Gondry).

 

 

S comme sex-appeal

Le côté sulfureux de Mick Jagger est apparemment à la hauteur de sa réputation. Dans sa biographie sortie à l'été 2012, Mick, Sex & Rock An Roll, le patron des Rolling Stones compte quelque 4.000 conquêtes, amants ou maîtresses. Selon Christopher Andersen, le biographe, Mick Jagger peut se vanter d'avoir séduit Uma Thurman, Angelina Jolie ou Jackie Onassis. Le look androgyne du chanteur n'a pas non plus laissé indifférent David Bowie, Eric Clapton ou Andy Warhol.

 

La rumeur attribue à Mick Jagger une aventure avec Brian Jones.

La rumeur attribue à Mick Jagger une aventure avec Brian Jones. © RF

 

W COMME WARHOL

C'est l'artiste new-yorkais Andy Warhol qui conçoit la poche de l'album Sticky Finger (1971). La pochette est une photo de l'entrejambe de Joe Dalessandro, un modèle de Warhol. L'artiste underground propose d'ajouter au disque une vraie fermeture éclair, qui laisse apparaître un slip kangourou quand on la dézippe.

Cependant à l'époque, cette fermeture éclair pose problème aux magasins de disques ; ils l'accusent d'abimer les autres vinyles quand ils sont empilés. De ce fait ou pour des raisons de coût de production, les rééditions récentes n'ont plus droit à leur fermeture éclair. En 2003, la chaîne de télévision VH1 désigne Sticky Fingers comme meilleure pochette des tous les temps.

 

Comme la pochette du Velvet, c'est Andy Warhol qui dessine celle de Sticky Fingers.
Comme la pochette du Velvet, c'est Andy Warhol qui dessine celle de Sticky Fingers. © Radio France

celle de Sticky Fingers. ©Radio France