Rétrospective Isabelle Huppert - 50 ans de la Cinémathèque de Toulouse avec Fip

Du 01 au 16 février 2014
Rétrospective Isabelle Huppert - 50 ans de la Cinémathèque de Toulouse avec Fip
Isabelle Huppert © Sylvie Lancrenon

Isabelle Huppert, à laquelle une rétrospective est consacrée du 1er au 16 février 2014, sera la marraine de cet anniversaire

La Cinémathèque de Toulouse fête ses 50 ans tout au long de l'année 2014. Cet anniversaire, dont Fip est partenaire, sera l’occasion de présenter tout au long de l’année une programmation exceptionnelle comme la rétrospective Isabelle Huppert et l’exposition « Du cinéma plein les yeux » qui se tient à l’Espace EDF Bazacle du 1er février au 27 avril.
Isabelle Huppert, à laquelle une rétrospective est consacrée du 1er au 16 février 2014, sera la marraine de cet anniversaire. L'actrice sera présente le 3 février lors de la projection du film "La Pianiste" de Michael Haneke.

 

Fondée le 12 février 1964 par des cinéphiles passionnés réunis autour de Raymond Borde, la Cinémathèque de Toulouse fête, en ce mois de février 2014 (du 1er au 16), et quasiment jour pour jour, les 50 ans de sa création. Et pour marquer le coup d’envoi officiel de cet anniversaire, place à celle qui nous a fait l’amitié et l’honneur d’accepter d’en être la marraine : Isabelle Huppert. N’hésitant jamais à prendre des risques, aimant surprendre et inventer, cette actrice écrit, au fil de son parcours, une page exceptionnelle de l’histoire du cinéma contemporain. Fidèle à la Cinémathèque de Toulouse, elle a choisi avec nous les 20 films qui composent cette riche rétrospective et qui permettent de la suivre de ses tout débuts à ses rôles les plus récents. Isabelle Huppert incarne ainsi ce lien essentiel, devenu aujourd’hui évident, et que la Cinémathèque de Toulouse a toujours revendiqué, entre le patrimoine cinématographique et l’actualité du cinéma.

Programmation de la rétrospective ICI

Isabelle Huppert et Philippe Noiret dans Le Juge et l'assassin" de Tavernier

Isabelle Huppert et Philippe Noiret dans Le Juge et l'assassin" de Tavernier © DR

 

Isabelle Huppert se fait remarquer dès ses premières apparitions au cinéma dans Les Valseuses de Bertrand Blier, Aloïse de Liliane de Kermadec, César et Rosalie de Claude Sautet où elle joue la sœur cadette de Romy Schneider et Le Juge et l'Assassin de Bertrand Tavernier. Pour son rôle dans La Dentellière de Claude Goretta, elle reçoit le prix du Meilleur Espoir de la British Academy of Film and Television.

 

La complicité qui la lie à Claude Chabrol lui permet d’aborder tous les genres : la comédie (Rien ne va plus), le drame (Une affaire de femmes), le film noir (Merci pour le chocolat) et l'adaptation littéraire (Madame Bovary), jusqu’à la fiction politique de L’Ivresse du pouvoir. Elle est récompensée à plusieurs reprises pour ses interprétations sous la direction de Claude Chabrol : Prix d’interprétation au Festival de Cannes pour Violette Nozière, au Festival de Venise pour Une affaire de femmes et pour La Cérémonie (film pour lequel elle reçoit également le César de la Meilleure Actrice), au Festival de Moscou pour Madame Bovary.

 

Elle travaille avec Jean-Luc Godard, André Téchiné, Maurice Pialat, Patrice Chéreau, Michael Haneke, Raoul Ruiz, Benoît Jacquot, Claire Denis que Christian Vincent, Laurence Ferreira Barbosa, Olivier Assayas, François Ozon, Anne Fontaine, Eva Ionesco, Joachim Lafosse ou Serge Bozon.

La Porte du paradis de Michael Cimino (1980)

La Porte du paradis de Michael Cimino (1980) © DR

 

Isabelle Huppert est également très appréciée par les grands réalisateurs internationaux tels que Otto Preminger, Michael Cimino, Mauro Bolognini, Joseph Losey, Marco Ferreri, Curtis Hanson, Andrzej Wajda, Aleksandar Petrović, les frères Taviani, Hal Hartley, David O’ Russell, Werner Schroeter ou Rithy Panh – et jusque récemment Brillante Mendoza, Hong Sang-soo et Marco Bellocchio. Deux fois récompensée au Festival de Cannes par le Prix d’interprétation (la deuxième fois pour La Pianiste de Michael Haneke), elle a été jurée, maîtresse de cérémonie, et présidente du festival.

 

Parallèlement au cinéma, Isabelle Huppert poursuit sa carrière au théâtre en France et internationalement : elle joue ainsi sous la direction de Bob Wilson (Quartett de Heiner Müller, Orlando de Virginia Woolf), de Peter Zadek (Mesure pour mesure de William Shakespeare), de Claude Régy, (4.48 Psychose de Sarah Kane, Jeanne au bucher de Claudel) ; elle interprète également Médée d’Euripide mis en scène par Jacques Lassalle, notamment au Festival d’Avignon ; Hedda Gabler de Henrik Ibsen mis en scène par Eric Lacascade. Un Tramway d’après Tennessee Williams, mis en scène par Krzysztof Warlikowski au Théâtre de l’Odéon et en tournée européenne et internationale et, dernièrement, The Maids de Jean Genet mis en scène par Benedict Andrews au Sydney Theatre Company.

Au cinéma plusieurs films sortiront ces prochains mois, Abus de faiblesse de Catherine Breillat, Folies Bergère de Marc Fitoussi et The Disappearance of Eleanor Rigby de Ned Benson.

 

A voir le documentaire "Isabelle Huppert, Une Vie pour Jouer" de Serge Toubiana (2001) dont voici un extrait :

 

Rétrospective Isabelle Huppert du 1er au 16 février avec Fip

Rétrospective Isabelle Huppert du 1er au 16 février avec Fip © Cinémathèque de Toulouse

 

Commentaires