Festival des Hauts de Garonne les 9, 10, 16 et 17 juillet à Lormont - Cenon - Bassens - Floirac

Du 09 au 17 juillet 2015
Festival des Hauts de Garonne les 9, 10, 16 et 17 juillet à Lormont - Cenon - Bassens - Floirac
© Les Hauts de Garonne

Amateurs de musique du monde de tous bords, vous êtes invités à découvrir les tendances métissées d'un festival inclassable et exigeant, sur la rive droite de Bordeaux...

Le Festival des Hauts de Garonne vous ballade de l'île de La Réunion au Pérou, de la Guadeloupe à Israël.
Concerts gratuits sous les étoiles, sieste musicale, rencontres atypiques entre artistes, habitants et public, font le charme de ce Festival en itinérance à deux pas de Bordeaux. Venez arpenter les sites naturels et magiques des Hauts de Garonne aux rythmes de la soul et du jazz aux musiques tropicales et folklores revisités. Le parc du Castel à Floirac, du Bois Fleuri à Lormont, le parc Palmer à Cenon et celui du Domaine de Beauval à Bassens, accueillent les concerts phares du festival et un village éco-citoyen mobile vous attend dès 19h30 sur chaque lieux.
Au programme de cette 23ème édition :

Zanmari Baré, (ex-chanteur du groupe réunionnais Lansiv), adoubé par Danyèl Waro, avec son maloya traditionnel fonkér. Il déploie harmonies vocales et textes poétiques avec une troupe de « dalons » qui compte certains des plus fins percussionnistes réunionnais. 
La chanteuse iraélienne d'origine éthiopienne, la magnétique Ester Rada, soutenue par FIP, qui brasse soul, ethio jazz, pop, raw funk ou afrobeat.

Le rock-jazz-électro-groove du groupe The Afrorockerz autour de Julien Paulet et Sylvain Daniel, à mi-chemin entre la musique occidentale et la culture africaine.
Le quartet du batteur caribéen Sonny Troupé, qui fait rimer jazz avec gwoka en impulsant un swing nouveau aux tambours traditionnels guadeloupéens.

Le saxophoniste portoricain Miguel Zenón qui avait fondé le San Francisco JAZZ collective avec Joshua Redman en 2004. Le remarquable altiste pose en musique la question "Qu'est-ce que cela signifie d'être portoricain au 21ème siècle à New York?".
Le Bko quintet, une rencontre inédite entre le monde des griots Mandinka et celui des chasseurs Bambara, propulsée dans la sphère occidentale du batteur français Aymeric Krol.
Et pour terminer dans une ambiance de fiesta caliente, le groupe péruvien Bareto, qui revisite la « chicha », la cumbia psychédélique des 70's. 

Les 9, 10, 16 et 17 juillet à 20h45 à Lormont - Cenon - Bassens - Floirac

Commentaires