Grande soirée des états généreux de l’improvisation le 23 novembre à l’Auditorium de Bordeaux

Le 23 novembre 2013

Une joyeuse équipe qui risque tout pour le meilleur et ... rarement pour le pire …

"Improviser, c'est comme la liberté, ça s'apprend, c'est tout sauf inné. (...) c'est prendre la responsabilité de sa liberté de son autonomie, c'est sortir de l'opinion courante, c'est courir le risque de se singulariser...." dixit Bernard Lubat.
Après 4 jours uniques et généreux de navigation dans le champ des possibles, voici la fabuleuse soirée qui clôt la première séquence des Etats Généreux de l'Improvisation.
Un big band se forme avec des compagnons improvisateurs musiciens de longue date comme le saxophoniste François Corneloup, François Rossé à la voix et au piano, Benat Achiary à la voix, Francis Bourrec au saxophone, Mathias Pontévia aux percussions.
Le verbe s'en mêle avec le "scanseur verbal" Michel Ducom. Le corps exulte avec Hamid Ben Mahi.
La Compagnie Lubat de Jazzcogne présente aussi Fabrice Vieira et Thomas Boudé (guitare, voix, verbe), Jules Rousseau (guitare basse, verbe), Luis Lubat (batterie, verbe), Bernard Lubat (piano, voix, verbe), Michel Etxecopar ( voix et sifflets) et une sélection d'élèves du Conservatoire de Bordeaux.

 

Samedi 23 novembre à 20h à l'Auditorium de Bordeaux - Salle Dutilleux

Commentaires