Jeanne Added + Holy Two en concert à Strasbourg

Le 14 octobre 2015
Jeanne Added + Holy Two en concert à Strasbourg

Le rock-électro-pop de Jeanne Added le 14 octobre à la Laiterie

Formée au Conservatoire de Paris et au Royal Academie of Music de Londres, dans les classes de violoncelle et de chant lyrique, Jeanne Added s’est passionnée pour le jazz où elle a développé l'art de l'improvisation. Très appréciée sur la scène jazz française, elle a multiplié les collaborations et les aventures collectives avec Vincent Courtois, John Greaves, Baptiste Trotignon …
Côté pop on l’a vu dans le duo Now or Never avec Rachid Taha notamment. Puis, l’auteure-compositrice-interprète rémoise s’est lancé corps et âme dans ses propres rêves.

"Quand j'ai décidé d'écrire ma propre musique, j'avais déjà changé physiquement. Ma voix et la personne que j'étais ne correspondaient déjà plus à ce qu'on me faisait chanter. La seule décision que j'ai prise alors a été d'arrêter de travailler pour les autres. Mais cela n'a pas été une rupture, ça m'a pris du temps de prendre cette décision, et il a fallu la reprendre encore et encore, à chaque fois qu'on me proposait un projet", dit-elle.
Très inspirée par les groupes anglo-Saxons Liars ou Peaches, elle a accouché d’un petit bijou nommé Be Sensational, où elle chante en anglais et joue de la basse et de l’harmonium, en trio. La fine équipe féminine est complètée par la batteuse de jazz Anne Pacéo (leader de Triphase et Yôkaï) et la claviériste Narumi Herisson (du trio Tristesse contemporaine).
Jeanne Added fait naître des « chansons électroniques en anglais, dark mais pleines d’espoir ». "J’aime les gros contrastes, exploser pour revenir très vite à quelque chose de petit et suggérer les possibles plutôt que les démontrer.", dit-elle.

En attendant le concert en live, FIP vous fait revivre son live avec Jeanne Added en avril dernier au studion 105 de la Maison de la radio. 

En première partie dès 20h30 le duo Holy Two et sa pop sombre et délicate.

 
Mercredi 14 octobre à 20h à la Laiterie de Strasbourg

Commentaires