Les 24 heures du swing à Monsegur (33)

Du 07 au 10 juillet 2016
Les 24 heures du swing à Monsegur (33)

Du 7 au 10 juillet : Swing, New Orleans, Swing Manouche, Jazz Vocal, Be Bop, Ragtime, Blues, Hard Bop, Jazz Rock, Salsa…

Le bourg de Monségur, au sud du département de la Gironde, domine la vallée du Dropt, un affluent de la Garonne. Sa place, ses ruelles, ses remparts et cornières, son église, ses maisons à colombage, sa halle se font l'écho des artistes nationaux et internationaux invités chaque année aux 24 Heures du Swing.

Au coeur du village, la Halle, construite au 19ème siècle, en fer forgé et en verre, accueille la plupart des concerts du festival.

Vendredi 8 juillet sur la scène de la Halle, la diva anglo-égyptienne Natacha Atlas navigue d'Orient en Occident :

Le phénomène du saxophone mondial, James Carter, maîtrise tous les répertoires.
En 2004, lors d'une session live au bakers Keyboard Lounge de Détroit, il rencontre l’organiste Gerard Gibbs et le batteur Leonard King Jr. L'entente est immédiate et quelque-chose de magique naît devant le public. C’est le début d’une belle aventure nommée l'Organ Trio :

Samedi 9 juillet sous la Halle : Soirée funk avec la chanteuse londonienne « néo-soul » des années 2000, Malia :

La référence Acid-jazz mondial, le groupe Incognito, fondé en 1981 à Londres par Jean-Paul Maunick, alias Bluey et Paul Tubbs Williams :

Dimanche 10 juillet, le Village Swing revient sur la place des Tilleuls et vous accueille pour une journée swing et un concert le soir avec une légende du blues rock américain Kenny Wayne pour un hommage à Fats Domino :

Vendredi 7 juillet, en ouverture du festival, ne manquez pas le ciné-concert proposé par Kevin Malfait et Clément Bernardeau sur Le dernier des hommes, réalisé par Friedrich Wilhelm Murnau, sorti en 1924 avec Emil Jannings dans le rôle principal. Au carrefour de l’expressionnisme et du réalisme, le film présente la virtuosité des dernières œuvres du muet :

 

Commentaires