Une semaine d’art en Avignon - Olivia Grandville - Théâtre des 4 Saisons - Gradignan

Le 21 février 2013

Une pièce touchante qui implique l'histoire familiale de la chorégraphe Olivia Grandville, avec celle du festival d'Avignon.

Olivia Grandville a suivi une formation de danse classique à
l’Opéra de Paris.
En 1989 elle entre dans la Compagnie Dominique-Bagouet, où elle sera
l’interprète principale des ultimes créations du chorégraphe. PLus tard, elle créé sa
propre compagnie « La Spirale de Caroline ».
Mais revenons en arrière. Nous sommes en 1947, lorsque Léone Nogarède (future mère d'Olivia), participe à l’aventure
du tout 1er festival d’Avignon. Cette semaine d’art en Avignon a
donné son titre au spectacle de sa fille Olivia, 63 ans plus tard.
L’histoire familiale croise celle du spectacle vivant. Des
noms et des dates noircissent l’immense page blanche tendue en fond de scène, Pina Bausch, Arianne Mnouchkine, Dominique Bagouet, Merce Cunningham, Jean Vilar …
La danseuse et chorégraphe Olivia Grandville nous raconte le Festival sans nostalgie. POur se faire elle a convié Catherine Legrand, avec
laquelle elle a dansé "Jours étranges" et "So Schnell", de Dominique Bagouet
en 1993, dans la cour d'honneur du Palais des Papes, et Léone Nogarède,
sa mère, qui y interpréta la reine dans La tragédie du roi Richard II,
en 1947.
Toutes trois nous restituent, avec tendresse, cette mémoire à la
fois intime et collective.

Une histoire de transmission drôle et très émouvante que FIP vous recommande vivement.

Olivia Grandville, Catherine Legrand et Léone Nogarède : interprétation
Yves Godin et Pascal Quéneau : collaboration artistique / Vanessa Court :
montage et réalisation sonore / Karelle Ménine : collaboration et réalisation
des interviews / Programme duo de Désert d’Amour de Dominique Bagouet :
chorégraphie / Maurice Béjart (Le Sacre du printemps, Messe pour le temps
présent) et Pina Bausch (Le Sacre du printemps) : citation chorégraphique /
Stéphane Pauvret : Montage extraits film « être libre »

Jeudi 21 Février à 20h45 au Théâtre des 4 Saisons de Gradignan

 

Commentaires