Exposition Du cinéma plein les yeux - Espace EDF Bazacle du 1er février au 27 avril

Du 01 février au 27 avril 2014
Exposition Du cinéma plein les yeux - Espace EDF Bazacle du 1er février au 27 avril
Affiche Le rideau déchiré © André Azaïs

À l’occasion de ses 50 ans, la Cinémathèque de Toulouse présente, en partenariat avec EDF et Fip, l’exposition « Du cinéma plein les yeux » du 1er février au 27 avril 2014 à l’Espace EDF Bazacle à Toulouse. L'occasion de découvrir des affiches aux dimensions hors norme (environ cinq mètres de largeur par deux mètres de hauteur), peintes à la main par André Azaïs dans les années 1960 et 1970.

 

 

Octobre 1977 : le cinéma Le Royal, situé au 49 rue d’Alsace-Lorraine, en plein centre de Toulouse, ferme définitivement ses portes. Son directeur invite la Cinémathèque de Toulouse à recueillir ce qu’elle souhaite pour enrichir sa collection : photographies, pressbooks, affiches… Raymond Borde, dont la passion pour le cinéma est désormais bien connue, et Guy-Claude Rochemont, qui l’accompagne, prennent le temps d’ouvrir toutes les portes… Et découvrent, dans un endroit reculé du cinéma, un amas de rouleaux de papier. Sans doute un peu étonné par l’intérêt que suscite ce lot d’affiches roulées, le directeur en fait immédiatement don à la Cinémathèque de Toulouse.

Affiche du film "Peau d ane" de Jacques Demy

Affiche du film "Peau d ane" de Jacques Demy © André Azaïs

 

 

Un ensemble constitué de 184 affiches de façade peintes par André Azaïs rejoint alors les réserves de la jeune archive toulousaine, devenue depuis, avec la Cinémathèque française et les Archives françaises du film du CNC, l’un des trois lieux majeurs de la mémoire du cinéma en France.

Réalisées par le même artiste durant une période relativement brève, du milieu des années 1960 au milieu des années 1970, ces affiches sont d’une dimension hors normes, en moyenne 5 mètres de large par 2 mètres de hauteur. Elles étaient fabriquées sur mesure, conçues et peintes à la main en un seul exemplaire, puis accrochées sur la façade du Royal. Chacune est donc une oeuvre unique.

Affiche du film "Rio Bravo" d Howard Hawks

Affiche du film "Rio Bravo" d Howard Hawks © André Azaïs


 

Cette collection n’a pas d’équivalent en France ni, semble-t-il, en Europe. Cette rareté s’explique par la vie brève de ces affiches : leur format était spécifique aux dimensions de chaque façade de cinéma et leur exposition limitée à la durée de programmation du film dans ce lieu. Ne pouvant resservir ailleurs, vouées aux aléas climatiques, encombrantes et difficiles à ranger, si leur verso ne devenait pas le recto d’un autre film, elles étaient détruites.

Affiche du film "2001 l Odyssée de l 'espace" de Kubrick

Affiche du film "2001 l Odyssée de l 'espace" de Kubrick © André Azaïs

 

Cependant, si l’importance de ce fonds est indéniable, il ne représente qu’une faible partie des milliers d’affiches réalisées par André Azaïs au cours de sa carrière. C’est à partir des documents promotionnels envoyés par les distributeurs qu’il travaillait. En s’inspirant d’une affiche de petite taille, de photos, de visuels figurant dans le pressbook, en les combinant et en les adaptant à la façade du cinéma qui lui avait passé commande – il travaillait pour six cinémas de la ville –, il réalisait son affiche. Avec l’apparition des salles équipées de plusieurs écrans à partir de la fin des années 1970 et avec l’évolution de la publicité et de ses techniques, la production de ces affiches géantes se réduisit au décor forain et de cirque avant de disparaître.

Affiche du film "Quoi de neuf pussycat ? "

Affiche du film "Quoi de neuf pussycat ? " © André Azaïs

 

Du cinéma plein les yeux du 1er février au 27 avril avec Fip

Du cinéma plein les yeux du 1er février au 27 avril avec Fip © Cinémathèque de Toulouse

 

 

Commentaires