Partenariat fip

Renaud Garcia-Fons joue "La vie devant soi" à Nantes

Le 08 février 2017
Renaud Garcia-Fons joue "La vie devant soi" à Nantes
Photo de Solene Person

Le 8 février le Pannonica invite le contrebassiste en trio pour une balade dans un Paris qu’il rêve, universel.

La vie devant soi, le nouvel album de Renaud Garcia-Fons est mis en lumière par FIP. 
Le musicien explore sans relâche les voix de sa contrebasse à cinq cordes avec laquelle il fait totalement corps. Avec elle, il tisse des liens entre toutes les musiques qui inspirent son ouvrage. Celles de la Méditerranée, le flamenco dont il est un expert et aussi les musiques indiennes, orientales, africaines. Cette fois, le martien de la contrebasse dévoile un visage que nous lui connaissons peu mais qui nourrit son imaginaire depuis quelques années. Il s’éloigne de ses racines catalanes pour visiter Paris, sa ville d’adoption.

Né au pied de la Butte Montmartre, Renaud Garcia-Fons a écouté Debussy, Satie, Ravel, le musette, la chanson après-guerre, Brassens … Il aime le charme mélodique de la cité de son enfance et se réjouit de la pluralité du Paris d’aujourd’hui, trépidant et excitant, qu’il aime tant retrouver.
À FIP, qui le questionnait sur son ressenti, il confie : « C'est mon premier album de groupes depuis « La linea del sur » et j’avais une énorme envie de créer un répertoire, de produire un CD qui soit bien différent de tous les précédents. J’espère maintenant partager avec le plus grand nombre ces émotions joyeuses ou nostalgiques, tendres et vivifiantes, ces images, ces paysages, ces souvenirs, ces espoirs... »

Pour cette balade dans le temps qui mêle jazz, groove, musette et partitions plus classiques, il s'entoure de musiciens riches d’une grande culture musicale et rompus, aussi bien aux exigences de la musique de chambre qu’au lâcher-prise de l’improvisation, David Venitucci ( accordéon) et Stephan Caracci  (vibraphone et batterie), avec qui il a monté ce projet.

Renaud Garcia-Fons : contrebasse cinq cordes
Stephan Caracci : vibraphone et batterie
David Venitucci : accordéon

Mercredi 8 février à 21h à la Salle Paul Fort.

Commentaires